Un site du Centre d'histoire de Montréal

Montréal, la nuit (1940-1960)

L’effervescente nuit de Montréal attire des artistes de renommée internationale, des millions de touristes américains, des Montréalais cherchant distraction et parfois discrétion.

Durant les années 1940 et 1950, Montréal est à son apogée en tant que ville du divertissement. La vie nocturne y est si intense que Lili St-Cyr, la célèbre effeuilleuse américaine qui s’y est installée, compare chaque nuit à une veille du Nouvel An new-yorkais! Cette effervescence attire par millions les touristes américains dans cette métropole au cachet français que l’on aime présenter comme « le petit Paris d’Amérique ».

Les citadins eux-mêmes sortent en masse pour vivre toutes les expériences que promettent les nuits montréalaises. Et discrètement, malgré le conservatisme qui règne dans la société d’après-guerre, se développent aussi des lieux où pourra se vivre plus ouvertement la diversité sexuelle et naître l’embryon d’une communauté.

Ce dossier regroupe des articles réalisés avec le matériel de l’exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940-1960 présentée au Centre d’histoire de Montréal du 15 novembre 2013 au 2 avril 2017, de même que quelques textes tirés du livre Scandale! Le Montréal illicite, 1940-1960, rédigé sous la direction de Catherine Charlebois et de Mathieu Lapointe (Les éditions Cardinal, 2016). Vous y trouverez tous les montages vidéo présentés dans l’exposition, avec les témoignages d’artistes et d’experts qui nous racontent cette époque. Chacun à leur manière, ils font revivre l’âge d’or des cabarets montréalais.

Vous pouvez aussi faire, ici, une visite virtuelle de l’exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940-1960, grâce à des photos panoramiques à 360 degrés.