Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 81 à 90 de 715 résultats
Un homme fait la sieste sur le pas de la porte sous le regard d'une petite fille.

Ce dossier résulte de la rencontre de la communauté portugaise avec elle-même, mais aussi de celle de ses jeunes avec la mémoire des aînés et de celle de la communauté avec les Montréalais.

Photo en noir et blanc montrant une petite-fille, debout, qui lève les yeux vers son grand-père, debout à côté d’elle et lui tenant la main. .

En 2017, l’exposition du Centre d’histoire Fil de tendresse, fio de ternura dévoile la relation entre grands-parents et petits-enfants luso-montréalais. Les aînés témoignent ici de ces liens.

Photo en noir et blanc d’un homme âgé embrassant sa femme sur la joue en plan rapproché. .

En 2017, l’exposition du Centre d’histoire Fil de tendresse, fio de ternura dévoile la relation entre grands-parents et petits-enfants luso-montréalais. Les plus jeunes témoignent ici de ces liens.

Photo en noir et blanc montrant les mains d’un grand-père et de deux de ses petits-enfants qui sont appuyées sur un mur en plan rapproché.

Dans le cadre d’un projet sur les liens familiaux et la place des aïeuls au sein de la communauté portugaise de Montréal, des grands-parents témoignent de ce qui les unit à leurs petits-enfants. Ici, le témoignage de Manuel Vasco.

Photo en noir et blanc montrant en plan rapproché une personne qui tourne les pages d’un cahier relié.

Veuve et retraitée, grand-maman mène une vie solitaire, rythmée par ses souvenirs d’immigrante, l’écoute de la télévision en portugais, la messe dominicale et l’attente de la visite de ses proches.

Salle d’exposition montrant deux murs avec des photos en noir et blanc, des panneaux de texte, un écran et deux personnes, debout, qui la visitent.

Un portrait authentique de la relation grands-parents–petits-enfants, révélateur pour tous, est dressé par une exposition mettant en relief des questions propres à la communauté luso-montréalaise.

Carte postale colorisée montrant la rue Sainte-Catherine de nuit avec les néons.

L’effervescente nuit de Montréal attire des artistes de renommée internationale, des millions de touristes américains, des Montréalais cherchant distraction et parfois discrétion.

Bâtiment démoli dans le quadrilatère de Radio-Canada, avec le pont Jacques-Cartier en arrière-plan, 1963.

De 1950 à 1970, Montréal est le théâtre d’un grand chambardement. Trois quartiers disparaissent, en tout ou en partie : le Red Light, le Faubourg à m’lasse et Goose Village.

Portrait d'une mère et de sa fille d'origine haïtienne

En 2012, le Centre d’histoire reçoit la mission de raconter l’histoire des Haïtiens arrivés à Montréal après le séisme de 2010. Ce dossier vous permet de découvrir les fruits de cet ambitieux projet.

Un homme en tenue décontractée est assis derrière un bureau sur lequel il y a trois téléphones. L’homme utilise celui du centre.

Au milieu du XXe siècle, Montréal est réputé pour son industrie du spectacle. Mais, plaque tournante de trafics illicites, la ville enrichit tout un monde clandestin, celui du crime organisé.