Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 10 de 434 résultats
Gros plan sur une jeune femme voilée

Apprendre et s’améliorer est fondamental pour Sanaâ Moâtaz. Cette aspiration et le goût de l’aventure, hérités de son grand-père, ont été les moteurs de son émigration du Maroc vers Montréal.

Dessin représentant la mission amérindienne du Sault-Saint-Louis dans les années 1670.

Des traces d’occupation humaine datant de 4000 ans jusqu’à la présence des Autochtones dans l’actuelle grande région métropolitaine, voici toute une histoire à raconter. 

Carte montrant l’emplacement des différentes nations amérindiennes

Qui étaient les Hochelaguiens rencontrés par Jacques Cartier en 1535 sur la future île de Montréal? Iroquoiens du Saint-Laurent, ils faisaient partie d’un vaste ensemble culturel.

Photo de Thomas George Roddick

Éminent chirurgien connu pour son rôle primordial dans la diffusion de l’antisepsie au Canada, sir Thomas George Roddick fut également un égyptophile averti. Il a fait un généreux don à Montréal.

Immeuble ancien, de trois étages, avec clocher, bordant une rue.

Créé en 1861, l’Institut Nazareth offre éducation et hébergement aux personnes aveugles de Montréal. Premier établissement de ce type au Canada, il laissera sa marque dans le paysage de la ville.

Photo en noir et blanc représentant un édifice de pierre à l’architecture évoquant un château.

Véritable pastiche des châteaux de la Loire, l’édifice n’a abrité les élus de Saint-Louis que quatre ans, les coûts de sa construction ayant précipité l’annexion de la municipalité à Montréal.

Vue extérieure de l’édifice de la Mission catholique chinoise

Officiellement installée en 1922 dans la rue de La Gauchetière, la Mission catholique chinoise accueille en 1957 le père Thomas Tou, premier prêtre chinois à Montréal.

Photo en gros plan d’une femme cambodgienne

En 1981, Dary Chan quitte un camp de réfugiés pour Montréal, accompagnée de son mari et de six enfants, dont quatre adoptés. Détermination et volonté d’ascension sociale caractérisent son parcours.

Plan rapproché d’une femme

C’est parce qu’elle a elle-même subi discrimination et exploitation que Faustina Bilotta décide de s’impliquer pour les droits des immigrantes.

Photo d'une femme souriante en gros plan

Une bonne préparation à l’intégration à la société québécoise, une insertion rapide au marché du travail et un progrès constant, voilà ce qui caractérise le parcours de Darling Étienne Métayer.