Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Affichage 1 à 10 de 19 résultats
Dix-sept personnes sont assises en cercle, à l’extérieur, sur des chaises pliantes. Une femme ouvre un sac-cadeau.

Depuis 1972, le Centre N A Rive aide des immigrants, originaires d’Haïti et d’ailleurs, à s’intégrer à la société montréalaise, en appliquant les principes de l’économie sociale et solidaire.

Guide touristique en couleurs montrant un couple patinant à droite, des glissoires au centre et un skieur à gauche.

Le tourisme prend son essor à Montréal au début du XXe siècle, mais les acteurs de ce nouveau secteur économique manquent de cohésion. Dès 1919, le Tourist Bureau of Montreal tente d’y remédier.

Illustration montrant un homme et une femme marchant sur le trottoir en hiver et longeant des vitrines de grands magasins.

On s’extasie devant les vitrines montréalaises depuis longtemps. La volonté des commerçants de se distinguer et des ouvertures en façade toujours plus grandes ont conduit à un foisonnement décoratif.

Quatre femmes souriantes sont assises à des tables dans une classe.

Petites-Mains, entreprise montréalaise d’insertion sociale, vient en aide aux femmes immigrantes en risque d’exclusion sociale. Son succès prouve l’efficacité de sa méthode.

Photo en noir et blanc d’un groupe d’enfants dans une rue du quartier Rosemont.

Au printemps 1942, le gouvernement charge les écoliers et écolières du Canada de récolter du caoutchouc de rebut. Les petits Montréalais contribuent ainsi à l’effort de guerre.

Photo d’un groupe d’hommes portant chapeau et costume sur le parvis d’un édifice (église?), des policiers sont présents.

L’effervescence industrielle de Montréal attire plusieurs grands gestionnaires des États-Unis. Leurs traces sont encore perceptibles dans le patrimoine bâti ou la toponymie.

Gravure montrant une vue sur Montréal à partir du fleuve avec navires à l’avant-plan et la montagne à l’arrière-plan

Alors qu’en 1760, le Canada bascule dans l’univers colonial anglais d’Amérique, plusieurs marchands britanniques voient Montréal comme un lieu d’affaires prometteur!

Jeton de péage des ponts Jacques-Cartier et Champlain

Payer ou ne pas payer pour emprunter un pont? Ce débat anime périodiquement l’actualité montréalaise, même si beaucoup de conducteurs contemporains n’ont jamais utilisé, ou même vu, un jeton de péage.

Photo noir et blanc montrant le parc Sainte-Cunégonde en avant-plan et les bureaux de la Stelco à l’arrière-plan.

Dans la rue Dominion de la Petite-Bourgogne, on aperçoit une imposante tour à balles, vestige de l’ancien complexe industriel de la Steel Company of Canada, connue sous le nom de Stelco.

Photo de Victor Hudon

Peu connu, l’homme d’affaires Victor Hudon a cependant joué un rôle important dans le développement de l’industrie cotonnière du Canada au XIXe siècle, et a grandement participé à l’essor d’Hochelaga.