Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 10 de 10 résultats
Reproduction d’un dessin au fusain de Mère d’Youville d’Albert Ferland.

Le 31 décembre 1737, Marguerite d’Youville et ses trois compagnes prononcent leurs vœux en secret. Cette date est considérée aujourd’hui comme celle de la fondation de la communauté des Sœurs grises.

Photo du frère André faisant sa profession de foi

En mai 1982, le pape Jean-Paul II célèbre la béatification du frère André, puis, en octobre 2010, Benoît XVI prononce sa canonisation. Le bienheureux devient ainsi le premier saint québécois.

Vue de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal à partir de la rue Côte-des-Neiges vers 1960.

L’année 2017 marque le centenaire de l’inauguration de la crypte de l’Oratoire Saint-Joseph. L’histoire de ce lieu de pèlerinage emblématique de Montréal est fortement liée à celle du frère André.

Carte postale montrant la cathédrale Saint-Jacques-le-Majeur, devenu Marie-Reine-du-Monde en 1955.

Désirant construire une nouvelle cathédrale à Montréal, l’évêque Ignace Bourget rêve d’un bâtiment à l’image de Saint-Pierre-de-Rome. Le 28 août 1870, la première pierre de l’édifice est posée.

Carte postale montrant la place d'armes et l'église Notre-Dame

Reconnue pour son importance symbolique et architecturale, la basilique Notre-Dame accueille de nombreuses cérémonies pour des personnalités québécoises et des centaines de milliers de visiteurs.

Le pape salue la foule de sa papamobile, avenue Rosemont, le long du Jardin botanique

En septembre 1984, Montréal reçoit un pape en exercice pour la première fois. Le passage de Jean-Paul II est un événement et donne lieu à des festivités marquantes pour les catholiques de la ville.

Façade de l'église du Gesù.

Ancienne chapelle du collège Sainte-Marie, lieu de prière, de pèlerinage, d’art et de théâtre, le Gesù est aussi le dernier vestige témoignant de la présence jésuite au centre-ville de Montréal.

Trois hommes et trois femmes dansent dans un parc en habits traditionnels mexicains

La fête des Morts, célébrée au Mexique depuis environ 3500 ans, se transporte à Montréal aux mois d’octobre et de novembre 2011.

Réunies sous l’arche fleurie, des fillettes aux atours angéliques côtoient de jeunes garçons habillés en petit page pour la procession de la Fête-Dieu

Célébrée à Montréal dès le XVIIe, la Fête-Dieu est contestée par des groupes protestants au XIXe. Tenue 60 jours après Pâques, elle donne lieu à des processions majestueuses jusqu’aux années 1960.

Ignace Bourget, assis à son bureau, un livre est posé sur le bureau.

Nommé deuxième évêque de Montréal en 1840, Ignace Bourget nourrit l’espoir de raviver la ferveur religieuse des fidèles de son diocèse.