Un site du Centre d'histoire de Montréal

La visite de Jean-Paul II à Montréal fait grand bruit

24 février 2017
Temps de lecture

En septembre 1984, Montréal reçoit un pape en exercice pour la première fois. Le passage de Jean-Paul II est un événement et donne lieu à des festivités marquantes pour les catholiques de la ville.

Visite du pape (vm94-rp0524-019)

Le pape salue la foule de sa papamobile rue Notre-Dame, face à lhôtel de ville
Archives de la Ville de Montréal. VM94-RP0524-019.
Le 10 septembre 1984, un pape en exercice foule le sol montréalais pour la première fois. Jean Paul II parcourt le Canada entre le 9 et le 21 septembre dans le cadre de la première visite officielle d’un souverain pontife au pays. Celui qui a été élevé au pontificat en 1984 était toutefois déjà venu à Montréal en 1969.

Le premier voyage officiel d’un pape à Montréal

Le 16 octobre 1978, l’archevêque de Cracovie est choisi comme pape par les cardinaux réunis en conclave. Il prend alors le nom de Jean-Paul II. Le nouveau pape voyage beaucoup. En 1984, il se rend au Canada : c’est la première fois qu’un pontife y effectue un voyage officiel. Son vol atterrit à Québec le 9 septembre. Il arrive le lendemain soir à la gare Windsor de Montréal, dans un train décoré aux armoiries vaticanes. Le maire Jean Drapeau se joint à la foule qui attend le pape à la gare. Afin d’accueillir cet invité de marque, la Sun Life obtient la permission de faire entendre les carillons de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde plus fort qu’à l’habitude. Le pape se rend dans la cathédrale peu après son arrivée, et bénit le lieu.

Visite du pape (vm94-rp0524-010)

Cérémonie au Stade olympique lors de la venue du pape.
Archives de la Ville de Montréal. VM94-RP0524-010.
L’horaire du pape est chargé pendant son passage dans la métropole. Le lendemain de son arrivée, Jean-Paul II visite les tombeaux du frère André et de Marguerite Bourgeoys et il rencontre le clergé à l’Oratoire Saint-Joseph. Plus tard en matinée, malgré la faible pluie, il célèbre une messe en plein air au parc Jarry devant une foule multiculturelle de près de 350 000 fidèles. Il procède alors à la béatification de sœur Marie-Léonie Paradis, une religieuse canadienne fondatrice des Petites Sœurs de la Sainte-Famille. En fin d’après-midi, il dit une messe pour les écoliers à la basilique Notre-Dame, puis prend part à un imposant défilé qui se termine au Stade olympique à 18 h 15. Près de 2400 jeunes participent au spectacle préparé pour le pape, dont la chanteuse Céline Dion, alors âgée de 16 ans. Ce spectacle est présenté devant un public de près de 60 000 personnes. Le 12 septembre, le pape quitte Montréal, en direction des Maritimes pour poursuivre sa tournée canadienne.

Un événement médiatique de grande envergure

Visite du pape (vm94-rp0524-022)

Le pape salue la foule de sa papamobile rue Notre-Dame, face à l'hôtel de ville
Archives de la Ville de Montréal. VM94-RP0524-022.
La visite de Jean-Paul II suscite un engouement médiatique important. À l’échelle du Canada, Radio-Canada déploie 52 cars de reportage, 1500 techniciens et 2 groupes d’hélicoptères techniques. Montréal n’échappe pas à cette tendance et les déplacements du pape dans la ville sont suivis de près par la presse. Les célébrations à Montréal sont fastueuses : elles engendrent des coûts de 50 millions de dollars et provoquent des retombées estimées à 200 millions de dollars.

Au-delà de l’aspect spectaculaire de son passage, on reproche à Jean-Paul II d’être peu à l’écoute des fidèles. Pendant son séjour dans la ville, il n’est pas question des sujets qui agitent l’Église québécoise, comme la place des femmes au sein de la communauté des croyants. À Montréal, des groupes de femmes féministes et chrétiennes, comme L’Autre Parole, déplorent cette situation et dénoncent les positions du pape sur des questions telles que l’ordination des femmes, la contraception et l’avortement.

Le cardinal Wojtyla à Montréal en 1969

Cardinal Karol Wojtyla (vm94-e2459-3)

Le cardinal Karol Wojtyla (futur Jean-Paul II) et Jean Drapeau en 1969.
Archives de la Ville de Montréal. VM94,E-2459-3.

En 1969, la communauté polonaise canadienne fête le 25e anniversaire de la fondation du Congrès canadien polonais. L’archevêque de Cracovie, le cardinal Karol Wojtyla, est alors invité au Canada pour l’occasion. Il séjourne à Montréal pendant trois jours, loge à l’archevêché et est reçu à l’hôtel de ville de Montréal par le maire Jean Drapeau. La communauté polonaise se réjouit de la présence de l’archevêque et lui organise une grande réception à l’Association polonaise de Secours mutuel. Le prélat visite les paroisses polonaises de Notre-Dame de Czesochowa et de Saint-Michel l’Archange.