L'encyclopédie est le site du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Affichage 1 à 10 de 34 résultats
Photo couleur montrant cinq personnes debout sur un balcon au deuxième étage. L’une tient un livre que tous regardent, sauf elle qui regarde vers l’homme à gauche.

Depuis 1978, Associées et bénévoles ont su adapter la gestion et la structure du Chaînon aux nouvelles réalités pour offrir des services toujours pertinents. Ce travail colossal doit être souligné.

Une femme souriante portant des lunettes et un haut bleu avec des fleurs.

Associée puis directrice du Chaînon, Lucie Morrissette semblait destinée dès l’enfance à défendre et servir son prochain. Au sein de l’organisation, elle s’y consacre depuis sept décennies.

Une femme souriante tient un rouleau de peinture et un homme avec une casquette et des lunettes ouvre un pot de peinture en grimaçant. Derrière eux, des tablettes vides.

À partir de 1971, et pendant plus de 30 ans, l’humoriste Yvon Deschamps et l’artiste Judi Richards ont été porte-paroles du Chaînon. Leur fervent engagement résonne toujours dans l’esprit du public.

Three smiling women pose together in Chinatown’s Sun-Yat-Sen Park.

Annie Cheung, Brenda Kwan et Carol Cheung, connues sous le nom de trio ABC, œuvrent ensemble à titre de bénévoles pour faire une différence au sein de la communauté chinoise depuis plus d'une décennie.

A smiling young man, hands in his coat pockets, stands in front of a building in Chinatown.

Appartenant à la « génération 1.5 » d’immigrants, Shu De He a grandi toute sa vie entre deux cultures. 

Photo couleur montrant une dizaine de personnes d’origine chinoise dans une grande salle, certaines sont debout, de dos, devant une table, d’autres assises derrière la table.

Depuis plus d’un siècle, les associations familiales jouent un rôle de gardiennes dans la communauté chinoise. L’Association Hum est l’une des plus anciennes de ce genre à Montréal.

Deux wagons de train. Deux passagères marchent sur le quai avec leur valise. Une femme tend la main à une fille dans les escaliers du wagon, derrière elle, une fille est debout. Par une des fenêtres, on voit deux femmes sourire.

Au milieu du XXe siècle, Le Chaînon a œuvré pour prévenir la déchéance des jeunes filles. Il a notamment accueilli, dans les gares et le port de Montréal, les nouvelles citadines démunies.

Photo noir et blanc floue qui montre le profil d’un homme d’âge moyen tirée d’un article d’une revue.

En 1923, les Montréalais reçoivent un cadeau aussi inespéré que généreux. Dans son testament, l’avocat Charles Campbell leur offre, notamment, parcs et concerts gratuits.

Deux femmes portant un manteau transportent des légumes avec une brouette.

La foi en la Providence a guidé Yvonne Maisonneuve et les Associées dans leur œuvre charitable. La Providence est-elle à l’origine de la profonde solidarité qui anime toujours l’association?

Trois femmes, habillées d’un manteau noir et d’un chapeau, se tiennent devant l’entrée d’une maison. Celle qui est à gauche tient un document et celle du milieu une valise.

Considérées comme des missionnaires urbaines, les Associées offrent leur vie à Dieu en prenant soin des femmes. Cet apostolat laïque requiert bien des qualités, dont énergie et désintéressement.