Un site du Centre d'histoire de Montréal

Raconte-moi… Haïti et Montréal

En 2012, le Centre d’histoire reçoit la mission de raconter l’histoire des Haïtiens arrivés à Montréal après le séisme de 2010. Ce dossier vous permet de découvrir les fruits de cet ambitieux projet.

Montréal est devenue au cours des décennies un nouveau foyer pour la majorité des 63 350 immigrants d’origine haïtienne arrivés au Canada selon les données de 2006. Les raisons qui ont motivé leur départ de la Perle des Antilles ont varié d’une vague d’immigration à l’autre, d’une famille à l’autre. Mais, chaque fois, chacun d’entre eux a eu à refaire sa vie, découvrir sa nouvelle société, trouver du travail, apprivoiser les habitudes et les valeurs locales. L’acquisition de cette expérience, parfois difficile, mais si précieuse, permet à ces néo-Montréalais de guider à leur tour l’aventure des nouveaux immigrants.

En 2012, la Ville de Montréal et le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec (MICC) ont confié au Centre d’histoire de Montréal la mission de recueillir et de raconter l’histoire récente des Haïtiens qui, en 2010, ont souffert du terrible séisme qui a détruit plusieurs villes et villages de l’île. Ce projet culturel et patrimonial a été réalisé dans le cadre du projet Soutien à l’intégration, liaison et accompagnement (SILA) mis en place par la Ville à la suite du séisme.

C’est ainsi que sont nés le documentaire et l’exposition Raconte-moi… Haïti et Montréal, qui témoignent du drame de 2010, mais aussi des défis d’intégration et d’adaptation auxquels font face les ressortissants haïtiens rescapés du séisme, ainsi que leurs parrains d’accueil.

Le Centre d’histoire vous invite à découvrir les fruits de ce projet riche en rencontres et en témoignages. Vous pouvez aussi faire, ici, une visite virtuelle de l’exposition Raconte-moi… Haïti et Montréal qui a été présentée au Centre d’histoire du 13 janvier au 26 avril 2015.

Vue sur une partie de l’exposition Raconte-moi… Haïti et Montréal
Projets et coulisses

En 2010, Montréal devient une terre d’accueil pour des milliers de Haïtiens victimes du séisme.