Un site du Centre d'histoire de Montréal

Raconte-moi… Haïti et Montréal. L’exposition

En 2010, Montréal devient une terre d’accueil pour des milliers de Haïtiens victimes du séisme. Deux plus tard, le Centre d’histoire de Montréal reçoit la mission de raconter leur histoire.

En 2012, la Ville de Montréal et le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec (MICC) ont confié au Centre d’histoire de Montréal (CHM) le mandat de recueillir et de raconter l’histoire récente des Haïtiens qui, en 2010, ont souffert du terrible séisme qui a détruit plusieurs villes et villages de l’île. Ce projet culturel et patrimonial a été réalisé dans le cadre du programme de Soutien à l’intégration, liaison et accompagnement (SILA) mis en place par la Ville à la suite du séisme.

Une exposition

Dirigé par l’artiste montréalaise d’origine haïtienne, Marie-Denise Douyon, le projet Raconte-moi… Haïti et Montréal a pris la forme d’un documentaire présenté dans le cadre d’une exposition itinérante. Cette dernière a été lancée le 13 février 2013 à la salle de la Maison culturelle communautaire de Montréal-Nord. Elle s’est ensuite déplacée vers Rivière-des-Prairies, du 3 février au 30 mars 2014, pour terminer son périple au Centre d’histoire de Montréal en janvier 2015.

L’exposition Raconte-moi... Haïti et Montréal a témoigné des défis d’intégration et d’adaptation auxquels ont dû faire face les ressortissants haïtiens ainsi que leurs parrains, à la suite du tremblement de terre. L’exposition a été dessinée autour de trois grandes thématiques qui rappelaient leur parcours : le séisme et le départ; l’arrivée à Montréal et l’accueil; l’intégration et l’espoir. Des artistes montréalais d’origine haïtienne ont été invités à concevoir des installations qui évoquaient chacune d’entre elles.

En trois actes

Pour représenter le terrible moment du séisme, les créateurs ont exprimé visuellement leur interprétation de la catastrophe et des émotions liées à cette tragédie sur un mannequin. Ces créations ont été disposées en un montage nommé Réplik, mot créole signifiant le ou les tremblements de terre qui suivent un séisme majeur.

Les parrains et parrainés, acteurs principaux du documentaire, ont été photographiés par le réalisateur Radu Jaster. Ces clichés imprimés en grand format illustraient leur accueil à Montréal. Puis, les artistes ont réalisé des œuvres à partir de valises. Ces dernières représentaient, pour la commissaire de l’exposition, Mme Douyon, le symbole du départ, mais aussi de l’installation. Comment déposer ses valises? Face aux rigueurs de l’hiver et dans une ville inconnue, les défis d’adaptation sont multiples, tant sur le plan géographique, social, culturel qu’émotionnel. Ces œuvres-valises sont porteuses de ces interrogations et de ces problématiques.

S’inspirant de la chanson La vie continue, composée par J. Kyll (Jenny Salgado) pour le documentaire Raconte-moi… Haïti et Montréal, certains artistes ont travaillé en duo à la réalisation de diptyques pour illustrer l’espoir d’une vie qui continue. Cette rencontre de deux visions artistiques marque l’entraide, le parrainage et la découverte de l’autre. Entre arabesques et formes surgissent les couleurs de l’espoir et de la vie.

Cinq ans après…

Pour sa mouture finale, présentée au Centre d’histoire en 2015, l’exposition a été bonifiée. Les idéateurs ont souhaité en connaître davantage sur le parcours d’intégration des parrainés et des parrains, cinq ans après le séisme. Ceux-ci ont partagé leur expérience dans de courtes entrevues. Les artistes ont également témoigné de leur histoire migratoire, ainsi que de leur vie en sol montréalais.

Le documentaire Raconte-moi… Haïti et Montréal s’est inscrit dans le cadre du programme SILA. L’exposition a fait office de clôture à cet imposant chantier d’accueil.

La vie continue de Jenny Salgado (J.Kyll) - audio

La vie continue de Jenny Salgado (J.Kyll) - audio

Composée dans le cadre du projet Raconte-moi… Haïti et Montréal, réalisé par le Centre d'histoire de Montréal en 2012.