Un site du Centre d'histoire de Montréal

Raconte-moi… Haïti et Montréal. Le programme SILA

05 février 2018

Après le séisme, les milieux communautaire et institutionnel se concertent pour aider les victimes. Les acteurs de première ligne du programme SILA, un ambitieux chantier d’accueil, témoignent.

En 2012, la Ville de Montréal et le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec (MICC) ont confié au Centre d’histoire de Montréal (CHM) la mission de recueillir et de raconter l’histoire récente des Haïtiens qui, en 2010, ont souffert du terrible séisme qui a détruit plusieurs villes et villages de l’île. Ce projet culturel et patrimonial a été réalisé dans le cadre du programme de Soutien à l’intégration, liaison et accompagnement (SILA) mis en place par la Ville à la suite du séisme.

Le programme SILA trouve sa source dans les minutes qui suivent le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Dès les premiers échos de la catastrophe, les organismes communautaires, particulièrement ceux de Montréal où vivent 93 % des Québécois d’origine haïtienne, sont inondés d’appels téléphoniques de gens inquiets pour leurs proches. Dans les jours qui succèdent, Montréal prend collectivement conscience de l’ampleur du drame survenu en Haïti. Les Montréalais touchés font pression sur leurs organisations locales et sur le gouvernement afin qu’une aide rapide soit mise en place.

D’initiatives en initiatives

Le 3 février 2010, Yolande James, ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, annonce le déclenchement d’un programme spécial de parrainage humanitaire (PSPH) qui a pour objectif l’accueil de 3000 ressortissants haïtiens. À la Ville de Montréal, l’équipe de Claudie Mompoint, alors chef d’équipe à la Direction de la diversité sociale, est mandatée pour développer des projets d’intégration ainsi que des initiatives de solidarité avec les Haïtiens. Elle présente un projet pilote qui vise l’accompagnement des nouveaux arrivants du PSPH dans leur intégration par une intervention personnalisée et suivie. Le nom du programme est porteur : Soutien à l’intégration, liaison et accompagnement, SILA. Ce court mot signifie « ça » en créole. Comme le dit Mme Mompoint, c’est « ça » qu’ils veulent faire. À la fin du mois de février 2010, la ministre James annonce le financement du programme SILA.

Une action concertée

En pratique, SILA prend racine dans trois arrondissements montréalais dont la population est composée de la plus forte concentration de résidants d’origine haïtienne : Montréal-Nord, Pointe-aux-Trembles–Rivière-des-Prairies, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. Des organismes locaux ciblés, Un itinéraire pour tous, le Centre de la famille haïtienne et interculturelle et la Maison d’Haïti, lancent le programme. Ils veillent, entre autres, à l’embauche des agents de liaison et à la mobilisation des différents partenaires. Des structures sont également mises en place pour garantir la collaboration entre les arrondissements, la Ville et le gouvernement provincial. Selon le bilan final du projet SILA (datant de janvier 2012), 446 personnes issues du programme de parrainage humanitaire sont personnellement accompagnées dans leur processus d’intégration, autant économique, sociale, que professionnelle.

Recueillir pour mieux raconter

Au lendemain du projet pilote, la Direction de la diversité culturelle de la Ville de Montréal sollicite le Centre d’histoire de Montréal pour recueillir l’histoire de ressortissants haïtiens accueillis au sein du programme SILA. Le projet Raconte-moi… Haïti et Montréal mène à la production d’un documentaire diffusé lors d’une exposition itinérante. Réalisées dans le cadre du documentaire, les vidéos subséquentes présentent le programme SILA à travers les témoignages de ses acteurs de première ligne.

Claudie Mompoint, chef d’équipe à la Direction de la diversité sociale à la Ville de Montréal

Claudie Mompoint, Direction de la diversité sociale, Ville de Montréal

Claudie Mompoint, Direction de la diversité sociale, Ville de Montréal

2012. Durée : 4 min 22 s.

Productrice déléguée et conception : Marie-Denise Douyon. Réalisateur : Radu Juster.

Ville de Montréal

Réalisation : 
Centre d’histoire de Montréal et AMEDEM Films

Dr Frantz Raphaël, CLSC Saint-Michel

Dr Frantz Raphaël, CLSC Saint-Michel

Dr Frantz Raphaël, CLSC Saint-Michel

2012. Durée : 4 min 22 s.

Productrice déléguée et conception : Marie-Denise Douyon. Réalisateur : Radu Juster.

Ville de Montréal

Réalisation : 
Centre d’histoire de Montréal et AMEDEM Films

Maison d’Haïti

Maison d’Haïti

Maison d’Haïti

2012. Durée : 3 min 23.
Productrice déléguée et conception : Marie-Denise Douyon. Réalisateur : Radu Juster.
Ville de Montréal

Réalisation : 
Centre d’histoire de Montréal et AMEDEM Films

Marjorie Villefranche, directrice, et Marie-Carmel Baptiste, agente de liaison interculturelle

Centre de la famille haïtienne et interculturelle de Rivière-des-Prairies

Centre de la famille haïtienne et interculturelle de Rivière des Prairies

Centre de la famille haïtienne et interculturelle de Rivière des Prairies

2012. Durée : 2 min 45.
Productrice déléguée et conception : Marie-Denise Douyon. Réalisateur : Radu Juster.
Ville de Montréal

Réalisation : 
Centre d’histoire de Montréal et AMEDEM Films

Lloydee Chrispin, directrice, et Béatrice Simon, agente de liaison interculturelle

Un itinéraire pour tous

Un itinéraire pour tous

Un itinéraire pour tous

2012. Durée : 6 min 10 s.
Productrice déléguée et conception : Marie-Denise Douyon. Réalisateur : Radu Juster.
Ville de Montréal

Réalisation : 
Centre d’histoire de Montréal et AMEDEM Films

Daniel Malo, directeur, et Michèle Douyon, agente de liaison interculturelle

Référence bibliographique

DIRECTION DE LA DIVERSITÉ CULTURELLE. Projet SILA-Montréal. Bilan 2010-2011, ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec, Ville de Montréal, janvier 2012.