Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 10 de 550 résultats
La mère et le père de Charles dans leur demeure de Montréal-Ouest.

En 1957, du haut de ses cinq ans, un petit garçon hongrois traverse l’Atlantique en avion avec son frère et ses parents en direction de sa nouvelle maison, Montréal.

Un orchestre joue à l’extérieur, devant un édifice de pierre, et une foule assise écoute.

Depuis 1924, l’œuvre de la fondation Campbell est un bel exemple de la démocratisation de la musique à Montréal, et de l’influence de la tradition protestante sur ce mouvement.

Photo noir et blanc floue qui montre le profil d’un homme d’âge moyen tirée d’un article d’une revue.

En 1923, les Montréalais reçoivent un cadeau aussi inespéré que généreux. Dans son testament, l’avocat Charles Campbell leur offre, notamment, parcs et concerts gratuits.

Photo en noir et blanc prise sur le pont d’un bateau. Écrit à la main, on peut lire « Descartes 1913 ».

Les photographies d’un jeune Montréalais nous emmènent à bord d’un croiseur français en 1913, et nous invitent aux festivités qui ont souligné la venue de ce bâtiment de guerre.

Maisons de trois étages en pierres grises le long d’une rue.

Sauvées de la démolition par le Comité citoyen de Milton Parc dans les années 1970, des maisons de chambres offrent un milieu de vie et un loyer abordable aux personnes démunies du quartier.

Photographie en noir et blanc d’un homme portant de petites lunettes rondes et un nœud papillon. Une cigarette est pendue au coin droit de sa bouche. Une table est visible devant lui. Sur celle-ci, il y a un jeu d’échecs.

Ernest Cormier est un des architectes majeurs du XXe siècle montréalais. Parmi ses œuvres, classiques ou fleurtant avec l’avant-garde, figurent des édifices marquants de la métropole.

Façade de la maison Notman en 1893.

Parmi les magnifiques villas du XIXe siècle qui subsistent à Montréal, figure la maison William-Notman. De style néoclassique, elle fut achevée en 1845 selon les plans de John Wells.

Photographie en noir et blanc montrant une vue aérienne d’un secteur densément habité. Un peu excentré, se trouve un large bâtiment en forme de H avec une longue cheminée cylindrique située à l’arrière de l’édifice.

Pendant 136 ans, le High School of Montreal a préparé jeunes gens et jeunes filles à l’entrée à l’université. Cette école publique prestigieuse a occupé divers édifices, parfois toujours existants.

Le Père Salamis, en haut à droite, accompagné de plusieurs enfants devant l’église Holy Trinity.

Décédé en 2005 à l’âge de 108 ans, le prêtre Nicholas Salamis, figure emblématique de la communauté grecque de Montréal, a été témoin de son développement pendant près d’un siècle.