Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 471 à 480 de 483 résultats
Monument en l’honneur des victimes du typhus. Il s’agit d’une immense pierre à l’entrée du pont Victoria.

Des bateaux pleins à craquer, de longues quarantaines et des milliers de morts : l’arrivée massive des Irlandais à Montréal en 1847 met dans l’ombre une immigration débutée dès le XVIIe siècle.

Premier plan directeur d'Expo 67 en décembre 1963

Outil indispensable pour la conception et la réalisation d’un tel événement, le plan directeur d’Expo 67 a permis de transformer des rêves en réalité. Ceci au terme de très nombreuses évolutions.

Arrivée au débarcadère de l’île Sainte-Hélène du bateau avec Pierre Dupuy et les directeurs de l’exposition

La construction du site de l’Exposition en moins d’un an relevait de l’impossible. Une fastueuse cérémonie célèbre cet accomplissement et annonce au monde que l’Exposition sera prête à temps.

Préparatif pour la cérémonie du début des travaux

En 1963, Montréal officialise en grande pompe le début de l’agrandissement de l’île Sainte-Hélène. Il faut montrer aux journalistes et aux têtes dirigeantes du monde que tout est sous contrôle.

Petite fille avec foulard Expo 67 et deux ballons avec le logo d’Expo 67

Le choix du logo d’Expo 67, qui appartient maintenant au patrimoine de Montréal et du Canada, a été une véritable saga, marquée par un bras de fer entre la Compagnie canadienne de l’Exposition universelle de 1967 et le Parlement.

Le monorail devant les pavillons de l’Union Soviétique et des États-Unis

En 1967, la rivalité États-Unis–URSS oriente les relations internationales, accapare les esprits et s’impose jusqu’à l’Exposition de Montréal, où les pavillons des deux pays fascinent.

Robert Gravel, le bras levé, arborant le chandail de la LNI.

Disparu trop tôt, Robert Gravel, comédien hors du commun, a contribué à l’évolution de la pratique théâtrale au Québec et a cocréé la Ligue Nationale d’Improvisation.

Groupe de femmes se tenant devant le chantier de construction de la Place des Arts.

Fondé au XIXe siècle par huit musiciennes, ce club anglophone était réservé aux femmes. Toujours actif, il attire aujourd’hui les amateurs de musique classique sans distinction de langue ou de sexe.

Carte postale du Planétarium Dow et de son environnement immédiat

Pendant 45 ans, les Montréalais ont découvert les splendeurs du cosmos en tournant les yeux vers un ciel artificiel. C’était celui du Planétarium Dow, haut lieu de la vulgarisation scientifique.

Photo montrant l'édifice du Centre de santé des femmes de Montréal.

Véritable pionnier des pratiques parallèles en santé gynécologique, le Centre de santé des femmes de Montréal est l’un des premiers à offrir gratuitement des interruptions volontaires de grossesse.