Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 11 à 20 de 29 résultats
Photographie d'Émile Brunet travaillant sur une grande sculpture dans un atelier.

L’ampleur de la production du sculpteur québécois Émile Brunet est étonnamment méconnue. L’artiste talentueux, formé au Québec, aux États-Unis et en France, a en effet signé quelque 200 monuments.

Représentation du Château Ramezay entouré de clôtures, de passantes dans la rue et du toit en dôme du marché Bonsecours.

Tour à tour résidence de gouverneur, de la Compagnie des Indes, de l’armée d’invasion américaine, cour de justice, école, faculté d’université et musée, le Château Ramezay raconte toute une histoire!

Divers membres de la Société d’archéologie et de numismatique de Montréal vers 1930.

L’élite montréalaise du XIXe siècle forme de nombreuses sociétés savantes pour favoriser la science et la culture. L’une d’entre elles lutte déjà pour préserver le patrimoine montréalais.

Azulejo religieux représentant Saint Antoine de Padoue, Plateau-Mont-Royal.

Au cours des années 1960 et 1970, les familles portugaises sont nombreuses à élire domicile sur le Plateau Mont-Royal. Encore 13 % des Montréalais d’origine portugaise y vivent en 2011.

Statue de l'amiral Horation Nelson au Centre d'histoire de Montréal

Depuis 1809, la colonne Nelson affronte quotidiennement les intempéries et les critiques politiques. Pour certains Montréalais, elle symbolise en effet l’impérialisme britannique du XIXe siècle.

Carte postale montrant la gare Windsor avant 1914.

La construction de la gare Windsor, en 1887, dote le Canadien Pacifique d’un siège social et d’une gare à la hauteur de la progression exceptionnelle de cette entreprise de chemin de fer.

Aquarelle montrant la place D'Youville en 1954, avec la caserne de pompiers

Modeste secteur dans la partie ouest du Vieux-Montréal, la place D’Youville cache bien ses secrets. Pourtant cet espace public dévoile des traces de toutes les époques! 

Fouilles archéologiques dans la rue Sherbrooke

À deux reprises, à 157 ans d’intervalle, le site Dawson, situé au centre-ville de Montréal, a révélé des vestiges du seul village des Iroquoiens du Saint-Laurent retrouvé sur l’île.

Photo couleur montrant la Maison Nivard-De Saint-Dizier.

Témoins des premiers établissements français, les alentours de la maison d’Étienne Nivard de Saint-Dizier ont révélé un des principaux sites archéologiques amérindiens de l’île de Montréal.

Cette photo du Quartier chinois a été prise le 25 mars 1968. Elle nous montre les deux langues prédominantes dans le quartier à cette époque, l’anglais et le cantonais.

« L’âme éternelle de la vieille Chine danse, la nuit, dans la ville chinoise de Montréal. » La Revue Moderne évoque ainsi, en 1937, un espace exotique toujours bien connu des Montréalais.