Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 10 de 18 résultats
Photographie en noir et blanc d’un groupe de femmes en uniforme dans une salle lambrissée.

L’entrée des femmes dans le Service de police de Montréal est effective dès la fin du XIXe siècle. Mais, dès lors, leur pleine acceptation a connu bien des reculs et des avancées.

Jean Drapeau, le maire de Montréal reçoit les hôtesses du pavillon du Québec à l’hôtel de ville de Montréal pour les remercier et célébrer la fin de l’Expo 67. Monique Michaud se tient en haut à droite, vêtue de sa robe et de son chapeau d'uniforme, une s

Cinquante ans après Expo 67, Monique Michaud et Paule-Andrée Morency, deux amies et anciennes hôtesses du pavillon du Québec, se réunissent et échangent leurs souvenirs.

Gravure ancienne montrant un accouchement

Durant le Régime français, la profession de sage-femme est une des seules que peuvent pratiquer les femmes. Anne Courtemanche est une des premières sages-femmes connues de Longue-Pointe.

Photo couleur d’une femme souriante en plan rapproché, prise à l’extérieur.

Joaquina Pires fait partie de ces personnes, anonymes auprès du grand public, qui contribuent à améliorer notre société. Depuis toujours, elle soutient les immigrantes et les immigrants de Montréal.

Photographie de Marie Gérin-Lajoie diplômée en 1911

Pour le droit de suffrage féminin, l’accès à l’éducation ou l’amélioration des conditions de travail, Marie Gérin-Lajoie tente de réformer la société, et lutte en faveur d’un monde plus juste.

Photographie de profil d'une femme prenant le thé (à droite) et de la femme lui servant le thé (à gauche).

Bonne ou aide familiale, cette travailleuse fait partie de la réalité montréalaise depuis des siècles. Cette profession peu reconnue a cependant évolué au fil du temps et a su gagner ses galons.

Gros plan sur une jeune femme voilée

Apprendre et s’améliorer est fondamental pour Sanaâ Moâtaz. Cette aspiration et le goût de l’aventure, hérités de son grand-père, ont été les moteurs de son émigration du Maroc vers Montréal.

Photo en gros plan d’une femme cambodgienne

En 1981, Dary Chan quitte un camp de réfugiés pour Montréal, accompagnée de son mari et de six enfants, dont quatre adoptés. Détermination et volonté d’ascension sociale caractérisent son parcours.

Plan rapproché d’une femme

C’est parce qu’elle a elle-même subi discrimination et exploitation que Faustina Bilotta décide de s’impliquer pour les droits des immigrantes.

Photo d'une femme souriante en gros plan

Une bonne préparation à l’intégration à la société québécoise, une insertion rapide au marché du travail et un progrès constant, voilà ce qui caractérise le parcours de Darling Étienne Métayer.