Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 7 de 7 résultats
Vue d’ensemble du complexe Habitat 67

Conçu pour l’Expo, Habitat 67 est une œuvre emblématique de l’architecture montréalaise contemporaine, alliant densité et intimité dans un ensemble résolument avant-gardiste, aux portes de la ville.

Vue d’ensemble du pavillon cubain, avec quelques visiteurs autour.

Bien qu’il s’agisse d’un petit pays, la présence de Cuba à Expo 67 fait grand bruit. Très fréquenté, le modeste pavillon cubain suscite la controverse et sera même la cible de projets d’attentats.

Photographie d’une peinture montrant l’obélisque commémorant la fondation de Montréal par Chomedey de Maisonneuve sur la place D’Youville vers 1930.

Artistes et architectes montréalais se sont inspirés de l’Égypte ancienne pour créer des monuments funéraires ou commémoratifs comme des pavillons éphémères ou un gratte-ciel pérenne.

Construction d'un pavillon thématique conçu par la firme Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold & Sise

Bruce Allan, aujourd’hui architecte associé du groupe ARCOP à Montréal, raconte la conception de certains pavillons d’Expo 67 et sa participation à leur élaboration, en tant que stagiaire.

Pages intérieures d’une brochure promotionnelle sur le Festival mondial

Inaugurée en 1963, la Grande Salle de la Place des Arts enthousiasme experts et public. L’ajout de deux théâtres, hâté par Expo 67, crée un véritable complexe culturel au centre-ville de Montréal.

Le monorail devant les pavillons de l’Union Soviétique et des États-Unis

En 1967, la rivalité États-Unis–URSS oriente les relations internationales, accapare les esprits et s’impose jusqu’à l’Exposition de Montréal, où les pavillons des deux pays fascinent.

Illustration du palais de glace anticipé par Hutchison, portant l’inscription « Ice palace - Montreal carnival, 1889 ».

Alexander Cowper Hutchison conçoit, dès 1883, les palais de glace des Carnavals d’hiver de Montréal. À titre de concepteur de bâtiments de glace, la réputation de cet autodidacte sera internationale.