Un site du Centre d'histoire de Montréal

Hutchison : quand le tailleur de pierre devient tailleur de glace

18 janvier 2016
Temps de lecture

Alexander Cowper Hutchison conçoit, dès 1883, les palais de glace des Carnavals d’hiver de Montréal. À titre de concepteur de bâtiments de glace, la réputation de cet autodidacte sera internationale.

Alexander Cowper Hutchison

Portrait de l'architecte Alexander Cowper Hutchison
1896. Alexander Cowper Hutchison, architecte, Montréal, QC, 1896, par William Notman & Son. Musée McCord, II-115204.
Dès le premier Carnaval d’hiver de Montréal, en 1883, le palais de glace fut sans conteste le symbole le plus frappant de la fête. Érigé au carré Dominion, centre des activités carnavalesques, cette grandiose construction apportait une dimension hautement spectaculaire aux célébrations d’hiver montréalaises. La conception des palais de glace du Carnaval d’hiver fut confiée à l’architecte montréalais Alexander Cowper Hutchison (1838-1922).

Tailleur de pierre de formation, Hutchison incarne bien la génération des autodidactes qui ont modifié le visage de Montréal dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Œuvrant sous la raison sociale de Hutchison and Steele (1865-1890), Hutchison a participé entre autres à la construction et à l’élaboration de la cathédrale Christ Church (1858), des édifices du Parlement à Ottawa (1865), de l’hôtel de ville de Montréal, de l’édifice des Commissaires (1878), du musée Peter Redpath (1882) et de l’édifice de La Presse (1899). Il était ainsi l’un des architectes les plus prestigieux et prolifiques de son époque.

Du prototype montréalais à la commande internationale

Carnaval d'hiver - palais de glace

Illustration du palais de glace anticipé par Hutchison, portant l’inscription « Ice palace - Montreal carnival, 1889 ».
1889. Hutchison & Steele, architectes. Vue anticipée du palais de glace du carnaval d’hiver de Montréal de 1889. Centre Canadien d’Architecture, Montréal. Don de l'hon. Serge Joyal, c.p., o.c.
C’est en 1883 que Hutchison conçoit les plans du premier palais de glace construit en Amérique du Nord. De plus petite taille que ceux qui lui succéderont, ce palais de glace servit aussi de prototype afin de vérifier la résistance de la glace en tant que matériau. L’expérience se révéla concluante. Hutchison assuma donc par la suite l’élaboration à Montréal des palais de 1884, 1885, 1887 et 1889.

De tous les palais, le fort de 1885 représente sa plus grande réalisation. Érigé au coût de 5000 $, il nécessita près de 12 000 blocs de glace découpés à même la surface du fleuve Saint-Laurent et fut doté d’un éclairage électrique ornemental, muni de lampes à arc. En 1886, alors que Montréal annule son carnaval à cause d’une épidémie de petite vérole, la ville de Saint-Paul au Minnesota embauche Hutchison pour la conception de son premier palais de glace. Dès lors, Hutchison and Steele acquiert une réputation internationale à titre de concepteur de bâtiments de glace.

Outre ses réalisations architecturales, Alexander Cowper Hutchison a été président de l’Association des architectes du Québec, membre fondateur de l’Académie royale canadienne et responsable de la création de l’École d’architecture de l’Université McGill.

Cet article est paru dans le numéro 16 du bulletin imprimé Montréal Clic, publié par le Centre d’histoire de 1991 à 2008.