Un site du Centre d'histoire de Montréal

L’uniforme des hôtesses du pavillon du Québec

16 octobre 2018

Le Centre d’histoire possède un uniforme bien original. D’avril à octobre 1967, il a vêtu l’une des élégantes hôtesses du pavillon du Québec à Expo 67.

Expo 67 - Entrevue avec Monique Michaud

Expo 67 - Entrevue avec Monique Michaud

Collection du Centre d’histoire de Montréal. Entrevue avec Monique Michaud, 22 décembre 2016. 2016-001-048-001.

Entrevue réalisée en décembre 2016 avec Monique Michaud, qui a fait don de son uniforme d’hôtesse du pavillon du Québec au Centre d’histoire de Montréal.

Réalisation : 
Antonio Pierre de Almeida

En 1966, Monique Michaud passait ses journées sur un banc d’université, dans le but de devenir guide touristique pour la Ville de Montréal. Elle ne se doutait pas qu’elle occuperait sous peu un poste prestigieux : hôtesse au pavillon du Québec à Expo 67.

Robe et veste d’une hôtesse du pavillon du Québec

Robe et veste constituant l’uniforme d’une hôtesse du Québec ayant appartenu à Monique Michaud. Costume brun aux accents bleu pâle dessiné par Serge & Réal.
Collection du Centre d’histoire de Montréal. 2016.2.1-2.
Le pavillon du Québec, un grand cube de verre reposant sur quatre piliers, a été érigé dans un bassin d’eau sur l’île Notre-Dame. Situé entre le pavillon de la France et le pavillon de l’Ontario, il présentait au monde un peuple québécois fier de ses racines, mais résolument moderne et tourné vers l’avenir. La tâche d’accueillir les visiteurs et de leur expliquer le pavillon et son exposition revenait aux hôtesses, une équipe de 63 jeunes femmes. Monique Michaud, embauchée comme chef de groupe, était responsable de 20 hôtesses qui ont présenté l’histoire et les réalisations du Québec à près de 5,5 millions de visiteurs.

Cinquante ans après Expo 67, Monique Michaud conserve de précieux souvenirs, tangibles et intangibles, du temps qu’elle a passé à l’Expo. Parmi ceux-ci compte son uniforme d’hôtesse, dont elle a fait don au Centre d’histoire de Montréal en 2016.

L’uniforme

Chapeau d’hôtesse du pavillon du Québec

Chapeau de l’uniforme d’une hôtesse du pavillon du Québec ayant appartenu à Monique Michaud. Chapeau bleu pâle orné d’un symbole brun, signé Anita Pineault.
Collection du Centre d’histoire de Montréal. 2016.2.3.
L’uniforme des hôtesses du pavillon du Québec était composé d’un ensemble robe et veste brun chocolat et bleu ciel, ainsi que d’un chapeau, de souliers et de gants assortis. L’uniforme, dessiné par des créateurs de mode québécois, était distribué par Dupuis Frères, le grand magasin installé au coin des rues Sainte-Catherine Est et Saint-André, qui desservait la clientèle montréalaise francophone.

Il était attendu des hôtesses qu’elles satisfassent à des exigences élevées, en ce qui concerne tant leur tenue vestimentaire que leur comportement. Pour citer Paule-Andrée Morency, hôtesse au pavillon du Québec et amie de Monique Michaud : « C’était distingué. Chic et de bon goût. Puis c’était très sévère. Si on n’avait pas nos souliers, ça faisait pas. Puis on portait des gants. »

La robe sans manches, qui tombe au genou, a une silhouette rectiligne et légèrement évasée, à la mode à l’époque. La robe est accentuée de bandes bleu clair à la taille et au cou et comprend deux poches. La veste courte reprend les bandes bleues de la ceinture et du col, qu’elle relie par une bande verticale le long de la fermeture. Selon madame Michaud, « l’uniforme était confortable, mais pas les chaussures », des souliers de cuir brun, agrémentés d’une boucle brun et bleu, que les hôtesses étaient malheureusement obligées de porter!

Souliers d’hôtesse du pavillon du Québec

Paire de souliers de l’uniforme d’une hôtesse du pavillon du Québec ayant appartenu à Monique Michaud. Souliers bruns ornés d’une boucle brun et bleu pâle, signés Christina.
Collection du Centre d’histoire de Montréal. 2016.2.4-5.
S’ajoutait à l’uniforme un chapeau de feutre bleu, dessiné par la chapelière montréalaise Anita Pineault. Cette grande créatrice, qui a dirigé sa propre manufacture, a connu un succès international entre les années 1950 et 1980. Le chapeau qu’elle a dessiné pour les hôtesses, en forme de cloche bien distinctive, contourne les oreilles. Selon madame Michaud, « c’était compliqué pour les oreilles. C’est une très drôle de forme. On trouvait pas ça normal du tout d’avoir un chapeau comme ça ». Le chapeau comporte sur le devant un symbole stylisé, imprimé en brun, qui rappelle la forme de la base du pavillon du Québec. Pour compléter l’ensemble, les hôtesses portaient des petits gants bruns, la seule pièce de l’uniforme que madame Michaud n’a pas conservée.

Serge et Réal

Hôtesses pavillon du Québec

Onze hôtesses en uniforme (sans la veste) debout devant le pavillon du Québec.
Collection du Centre d’histoire de Montréal
La prestigieuse tâche de dessiner le costume que porteraient les hôtesses du pavillon du Québec a été confiée à une jeune maison de couture québécoise, Serge et Réal. Les créateurs de mode Serge Sénécal et Réal Bastien, qui avaient lancé leur première collection couture à l’hôtel Windsor en 1964, ont su profiter de la vitrine internationale qu’offrait Expo 67 pour faire avancer leur carrière. Leur salon de couture a, dans les décennies qui ont suivi, occupé d’illustres adresses sur les rues Sherbrooke Ouest et Greene. Serge et Réal ont habillé la haute société montréalaise jusqu’en janvier 2014, lorsqu’ils ont fermé boutique pour prendre une retraite bien méritée, après 51 ans de contribution au monde de la mode québécoise. L’uniforme des hôtesses du pavillon du Québec demeure l’une des plus mémorables.

La donatrice

Monique Michaud est née en 1931 à Saint-Hyacinthe. En 1967, elle a travaillé à Expo 67 comme hôtesse et chef de groupe au pavillon du Québec. C’est en prévision du 50e anniversaire d’Expo 67, dans le cadre de l’exposition Explosion 67 — Terre des jeunes, que madame Michaud a fait don de son uniforme au Centre d’histoire.

L’objet

Nom : Uniforme d’hôtesse du pavillon du Québec
Numéro d’inventaire : 2016.2.1-5
Matériau(x) : Fibre, métal, peau, cuir
Dimensions :
Robe : largeur : 55 cm; longueur : 87 cm
Veste : largeur : 36 cm; longueur : 40 cm
Chapeau : diamètre : 21 cm; hauteur : 18 cm
Soulier : longueur : 25,5 cm; largeur : 8 cm; hauteur : 9,5 cm
Année ou période : 1967
Inscription :
Étiquette dans la veste : Le Petit Salon / DUPUIS
Étiquette dans la veste : Michaud
Étiquette dans la robe : Anne Michaud (le nom de la fille de Monique Michaud qui a emprunté l’uniforme pour une activité scolaire)
Inscription à l’intérieur des souliers : Christina
Inscription au-dessous des souliers : 7,5 / M
Inscription à l’intérieur du chapeau : Anita Pineault
Donateur ou donatrice : Monique Michaud

Références bibliographiques

SAUMART, Ingrid. « Serge et Réal. La récompense de 20 ans de travail », [En ligne], La Presse, 9 novembre 1982, p. B1.
http://collections.banq.qc.ca/lapresse/src/cahiers/1982/11/09/02/82812_1...

AUDET, Isabelle. « La chapelière Anita Pineault n’est plus. », [En ligne], La Presse, 18 février 2009.
http://www.lapresse.ca/vivre/mode/200902/18/01-828721-la-chapeliere-anit...

Centre d’histoire de Montréal. Entrevue avec Paule-Andrée Morency et Monique Michaud, 22 décembre 2016, 2016-001-049-001.
[Accessible aux chercheurs sur réservations.]

FRIEDE, Eva. « The year in fashion: from nude to normcore », [En ligne], Montreal Gazette, 27 décembre 2014.
https://montrealgazette.com/life/fashion-beauty/the-year-in-fashion-from...

LA ROCHE, Roger. Expo 67. Pavillons nationaux : Québec, [En ligne], Villes-éphémères – Terre des Hommes (Expo 67-1984), 2012, 32 p.
https://www.dropbox.com/s/wb9bp8vfef51m02/Fiche%20Quebec_Final_WEB.pdf?dl=0