Nef pour quatorze reines

Patrimoine artistique et commémoratif

Légende : "Nef pour quatorze reines".
Source : Collection Ville de Montréal Végétaux, pierre, métal
Credit : Ville de Montréal, Bureau du Mont-Royal, Amélie Dion, 2011

Groupe d'onglets

Informations générales
Propriétaire : 
Ville de Montréal
Emplacement : 
Précision de l’emplacement : 
Place du 6-décembre-1989 - Entre les avenues Decelles, Troie et Gatineau et le chemin Queen Mary
Matériaux : 
Pierre, métal, végétaux
Dimensions : 
113 x 21 m

Description

Optant pour un développement étalé, l’artiste a réalisé une œuvre intimement intégrée au paysage qui l’entoure. Deux rangées d’arbres en délimitent le parcours. Au sol, le relief a été remodelé afin d’y dessiner quatorze arcs de cercle, sept de chaque côté de l’allée qui les traverse.

Il en résulte quatorze tertres surmontés d’une bande de granit noir sur laquelle apparaît, en lettres métalliques, le nom de chacune des victimes. De plus l’initiale de chaque prénom s’élève comme une stèle constituant un assemblage.

Au pied de chacune des stèles, on peut déchiffrer la date de naissance et de décès de la personne commémorée.

Interprétation

Par cette œuvre paysagée, l’artiste livre un monument commémoratif dont la mémoire n’est pas assujettie à la tragédie qu’elle vient rappeler. Car si l’onde de choc que l’événement a engendrée est symbolisée par les arcs de cercle, chaque victime reçoit un fragment particulier de l’espace construit. Ce traitement individualisé trouve également un écho dans la manière dont les noms sont écrits, selon un procédé qui exige un temps d’arrêt pour la lecture, de manière à inciter le passant au recueillement. De plus en mettant en évidence l’initiale du prénom, l’œuvre se dote d’une résonnance personnelle de sorte que la mémoire s’individualise encore davantage.

L’œuvre conçue pour la place du 6–décembre-1989 fait partie d’un corpus spécifique dans la production de l’artiste où l’accent est mis sur les lettres et les mots. C’est le cas entre autres de Monument pour L (1993) installée au parc Fort-Rolland dans l’arrondissement Lachine et de Non titrée (1993) intégrée à l’architecture de la Bibliothèque de l’université Concordia, à Montréal, et réalisée en collaboration avec le collectif Effets publics.

Documentations

Références bibliographiques

VILLE DE MONTRÉAL. Dossiers Art public.

Auteur

Goulet, Rose-Marie (1954- )

Collaborateurs

ROBERT, Marie-Claude (architecte du paysage)
Nicolet Chartrand Knoll Limitée (ingénieurs-conseils)
Commandite de l’Ordre des ingénieurs du Québec.
Commandite de Granite Bussière inc.

Type

  • Œuvre d'art

Arrondissement/ville

  • Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce

Sommet

  • Colline Mont-Royal

Unité topographique

  • Le flanc nord-ouest, quartiers Côté-des-Neige, Westmount