Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 11 à 20 de 30 résultats
La cavalerie de la police de Montréal au belvédère du mont Royal

À la recherche d’une vue imprenable sur la ville et ses gratte-ciels? Envie de concerts estivaux ou d’activités hivernales? Rendez-vous au belvédère Kondiaronk, lieu suranné mais toujours enchanteur.

Pochette de carton dont la couverture est ornée d’un homme en habits arabes. À l’intérieur, une photo en noir et blanc montre un groupe de personnes assises autour d’une table.

Au milieu du XXe siècle, Montréal a déjà établi sa réputation de ville gastronomique. À toute heure, elle peut satisfaire tous les palais et tous les portefeuilles.

Carte postale présentant l’entrée du restaurant Kon Tiki, avec un couple marchant sur le trottoir.

Au courant des années 1950, le style « pop-polynésien » gagne Montréal. Dans un décor inspiré du Pacifique, le restaurant Kon Tiki offre l’illusion de l’exotisme à ses clients.

Un homme tenant un cheval qui tire une carriole de foin. Deux enfants posent devant et deux enfants sont assis sur le foin.

Du XVIIIe siècle au début du XXe, Pointe-Claire est une terre agricole. Les premiers touristes venant profiter des rives du lac Saint-Louis amorcent de grands changements.

Photo en noir et blanc d’un groupe d’enfants dans une rue du quartier Rosemont.

Au printemps 1942, le gouvernement charge les écoliers et écolières du Canada de récolter du caoutchouc de rebut. Les petits Montréalais contribuent ainsi à l’effort de guerre.

Carte postale de l’hôtel Maples Inn vers 1938 avec des voitures devant la façade

De 1897 à 1985, la clientèle du Maples a pu profiter du lac Saint-Louis, mais aussi des équipements de l’hôtel : une plage, un quai, un terrain de tennis, le premier mini-golf du Canada…

Façade de la Maison de Louis-Joseph Papineau rue Bonsecours en hiver

Avocat, militaire, politicien et surtout leader les rébellions de 1837 et 1838, Louis-Joseph Papineau a marqué l’histoire du Canada. À Montréal, sa maison témoigne d’une époque et d’un personnage.

Estampe d’Emma Albani

Saluée par des monarques européens à la fin du XIXe siècle, la chanteuse montréalaise Emma Lajeunesse, alias Emma Albani, a bâti une prestigieuse carrière internationale.

Vue aérienne de la centrale hydroélectrique de la Montreal Island Power Co. sur la rivière des Prairies, vers 1935.

Coulant entre Montréal et Laval, la rivière des Prairies a longtemps été un accès vers le nord et une source d’hydroélectricité. Mais elle a toujours constitué une limite à franchir.

Le 2 septembre 1945, le défilé de la Victoire parade sur la rue De La Gauchetière Ouest dans le Chinatown. En avant-plan, un petit garçon porte une pancarte de l’association Chinese Free Mason.

En 1945, les Chinois de Montréal organisent un grand défilé célébrant la fin de la guerre. Toute la population de la ville est conviée à des festivités pittoresques et d’envergure.