Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 31 à 40 de 50 résultats
Trois hommes et trois femmes dansent dans un parc en habits traditionnels mexicains

La fête des Morts, célébrée au Mexique depuis environ 3500 ans, se transporte à Montréal aux mois d’octobre et de novembre 2011.

Sarcophage d’Hetep-Bastet présentant une riche décoration sur fond jaune avec de nombreuses divinités peintes, dont Isis aux ailes déployées et Anubis momifiant un corps.

Qui se cache sous les bandelettes millénaires de la momie de l’UQAM? Quel est le parcours de cet antique témoignage d’une civilisation éteinte? Bref retour sur Hetep-Bastet, un trésor mystérieux.

Réunies sous l’arche fleurie, des fillettes aux atours angéliques côtoient de jeunes garçons habillés en petit page pour la procession de la Fête-Dieu

Célébrée à Montréal dès le XVIIe, la Fête-Dieu est contestée par des groupes protestants au XIXe. Tenue 60 jours après Pâques, elle donne lieu à des processions majestueuses jusqu’aux années 1960.

Ignace Bourget, assis à son bureau, un livre est posé sur le bureau.

Nommé deuxième évêque de Montréal en 1840, Ignace Bourget nourrit l’espoir de raviver la ferveur religieuse des fidèles de son diocèse.

Vestiges de l’église Sainte-Anne en 2016.

Au coin des rues Basin et de la Montagne se trouve un parc où gisent des vestiges de pierre. Ce sont les traces d’un lieu emblématique pour les Irlando-Catholiques de Montréal, l’église Sainte-Anne.

Les églises Saint-Gabriel et Saint-Charles dans la rue Centre.

Ces deux imposantes églises, érigées l’une à côté de l’autre dans la rue du Centre, témoignent de la présence des communautés irlandaise et canadienne-française dans Pointe-Saint-Charles.

L’église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours et les bâtiments environnants

Au courant du XXe siècle, l’église Notre-Dame-du-Perpétuel Secours devient le centre de la vie sociale de Ville-Émard, accueillant en ses murs de nombreux événements et activités.

Trois femmes et deux hommes assis sur un banc, souriant

Des groupes minoritaires au sein de la société égyptienne émigrent à Montréal dès les années 1950. Au fil des décennies, l’immigration égyptienne dans la métropole se complexifie.

Deux pages d’un manuel d’école grec avec une illustration et du texte en grec.

L’école Platon et l’école Socrate, créées pour promouvoir la langue, la religion et la culture grecques, témoignent aussi des divisions qui existent au début du XXe siècle au sein de la communauté.

Une foule brandit des drapeaux verts rue Sainte-Catherine en attente du défilé.

En mars, Montréal prend des airs irlandais et se couvre de vert pour le défilé de la Saint-Patrick. Des centaines de milliers de Montréalais s’assemblent pour dire : « Kiss Me, I’m Irish! »