Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Affichage 1 à 7 de 7 résultats
Une artiste joaillère au travail dans son atelier

Pour Vues transversales. Panorama de la scène artistique latino-québécoise de LatinArte, 10 LatinArtistes évoquent leurs expériences professionnelles et Montréal. Ici, le parcours d’Ana Catalina Montoya.

Une femme parle à la caméra

Pour Vues transversales. Panorama de la scène artistique latino-québécoise de LatinArte, 10 LatinArtistes évoquent leurs expériences professionnelles et Montréal. Ici, le parcours de María Ezcurra.

Photo d’une femme dans un atelier

Pour Vues transversales. Panorama de la scène artistique latino-québécoise de LatinArte, 10 LatinArtistes évoquent leurs expériences professionnelles et Montréal. Ici, le parcours de Beatriz Herrera.

Un homme assis sur le bord d’une fenêtre écrit.

Pour Vues transversales. Panorama de la scène artistique latino-québécoise de LatinArte, 10 LatinArtistes évoquent leurs expériences professionnelles et Montréal. Ici, le parcours de Mauricio Segura.

Plan rapproché d’un homme cubain

Pour Vues transversales. Panorama de la scène artistique latino-québécoise de LatinArte, 10 LatinArtistes évoquent leurs expériences professionnelles et Montréal. Ici, le parcours de Rafael Zaldivar.

Deux chaises et une table, entre deux dispositifs de tournage, disposées sur une scène dans un théâtre vide.

Le projet L’interculturel : sans filtre! jumelle des personnes issues ou non de l’immigration. Il montre que tout sujet peut être discuté si l’échange est fait dans le respect de l’Autre.

Photo de studio de Judy Rebick

En 1967, Judy Rebick, jeune étudiante, héberge deux groupes de rock emblématiques de la contreculture. Invités à visiter l’Exposition de Montréal, ils s’en désintéressent complètement.