Un site du Centre d'histoire de Montréal

Rencontre portugaise avec José-Louis Jacome et Joaquina Pires

18 décembre 2019

Alors qu’il menait des recherches personnelles sur ses origines, José-Louis Jacome, Montréalais né aux Açores, a fait une rencontre déterminante. Sa quête a alors pris une nouvelle envergure.

En 2018, le Centre d’histoire de Montréal s’est entretenu avec José-Louis Jacome et Joaquina Pires, Montréalais originaires du Portugal. Ils racontent comment, de leur rencontre, sont nés un livre et une exposition porteurs de la mémoire de la communauté portugaise de Montréal. 

Rencontre portugaise avec José-Louis Jacome et Joaquina Pires

Rencontre portugaise avec José-Louis Jacome et Joaquina Pires

Une production du Centre d’histoire de Montréal

Réalisation : 
Stéphanie Lessard-Bérubé

Venu des Açores en 1958, José-Louis Jacome a entamé des recherches personnelles sur ses origines et son histoire d’immigrant en 1988. En 2016, au cours de cette collecte de données sur sa famille, et sur l’immigration açorienne en général, il a rencontré Joaquina Pires, Montréalaise portugaise très active au sein de sa communauté.

Consciente de l’originalité et du fort potentiel de la tâche menée par José-Louis, Joaquina le convainc qu’il ne peut pas destiner ces témoignages seulement à lui et sa famille. Il faut partager, diffuser, publier! Prenant un rôle d’accompagnatrice, Joaquina a donné des directions à l’auteur en herbe et l’a mis en contact avec des personnes et des institutions clés. Cette aventure a conduit à la publication d’un livre, publié en français et en portugais, au montage d’une exposition itinérante en portugais, présentée à Montréal, à Toronto, à Boston et aux Açores, ainsi qu’à une fructueuse collaboration avec le Centre d’histoire.

Outre la collaboration de Joaquina Pires à toutes les étapes du projet, José-Louis souligne la participation exceptionnelle de Joaquim Eusebio, professeur d’histoire à Montréal, de José de Carlos Teixeira, professeur à l’Université de la Colombie-Britannique, et de Fernando Maré, habitant de São Miguel aux Açores et grand connaisseur des traditions açoriennes. Plus de 20 personnes ont contribué d’une façon ou d’une autre à la réalisation du livre et de l’exposition.

Selon Joaquina, l’œuvre de José-Louis Jacome démontre que « nul groupe n’est homogène ». Elle l’estime déterminante pour la mémoire de la communauté portugaise de Montréal, car « le cumul d’histoires fait l’histoire avec un grand H ». De plus, c’est une des premières fois qu’un tel travail est mené en français, ce qui permet d’atteindre un public important, la société d’accueil.

Merci à la Société d’histoire nationale du Canada pour sa contribution financière pour le tournage et le montage de cette entrevue.

Référence bibliographique

JACOME, José-Louis. D’une île à l’autre. Fragments de mémoire, Montréal, autoédition, 2018, 255 p.