Un site du Centre d'histoire de Montréal

Les Jeux olympiques de 1976 en chiffres

26 février 2016
Temps de lecture

Quelques chiffres et statistiques nous rappellent des éléments marquants des Jeux olympiques de Montréal et révèlent des réalités méconnues.

1

Montréal est la première ville canadienne à accueillir les Jeux olympiques. Saint-Louis, aux États-Unis, a été la première ville hôte en Amérique du Nord en 1904.

2

JO - Stéphane Préfontaine et Sandra Henderson

Photographie des deux relayeurs, vêtus de blanc, qui courent sur la piste en tenant la torche olympique.
© 1976 / Comité International Olympique (CIO). PHO10012412.
Pour la première fois de l’histoire des Jeux, ce sont deux coureurs, et non un seul, qui portent la flamme olympique. Le Montréalais Stéphane Préfontaine et la Torontoise Sandra Henderson représentent les deux peuples fondateurs du Canada. Selon la tradition, le porteur de la flamme doit être un ancien champion olympique.

3

Trois athlètes québécois montent sur le podium : Michel Vaillancourt (médaille d’argent en sport équestre), Anne Jardin (médaille de bronze en natation) et Robin Corsiglia (médaille de bronze en natation).

7

Le prix moyen des places pour assister aux performances des athlètes est de sept dollars.

8

À l’occasion des Jeux, 8 nations amérindiennes du Québec sont réunies pour la première fois depuis 200 ans.

10

JO - Cérémonie des médailles au basketball féminin

Photographie d'athlètes en file pour recevoir les médailles. À l'avant-plan, l'équipe américaine.
© 1976 / Comité International Olympique (CIO). PHO10033439.
Le Canada termine au 10e rang du classement par pays, avec 11 médailles. Incapable de rafler l’or, il devient le premier pays hôte à ne pas avoir réussi cet exploit. L’équipe soviétique arrive bonne première avec 49 médailles d’or, 41 d’argent et 35 de bronze.

14

À l’âge de 14 ans, la jeune gymnaste roumaine Nadia Comaneci est la première athlète olympique à obtenir la note parfaite de 10,0.

JO - Nadia Comaneci sur la poutre

Photographie de Nadia Comaneci en chandelle sur une poutre.
© 1976 / Comité International Olympique (CIO). PHO10033368.

17

Les cérémonies d’ouverture ont lieu le 17 juillet et celles de clôture le 1er août.

21

Les Jeux de Montréal sont ceux de la XXIe olympiade.

27

Au total, 27 sites différents accueillent les épreuves des 21 disciplines olympiques représentées en 1976.

55

JO - Installations olympiques, 1976

Photographie aérienne des installations dans le quartier Hochelaga, vues du sud-ouest.
Archives de la Ville de Montréal, VM94-B162-259

Situé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, le Parc olympique s’étale sur un terrain de 55 hectares, le long de la rue Sherbrooke, entre les rues Pie IX et Viau.

92

À cause de divers boycottages pour des raisons politiques, dont ceux de Taiwan et de 29 pays africains, seulement 92 pays participent aux compétitions.

96

Ouverte jour et nuit, la cafétéria du Village olympique peut servir 96 personnes par minute.

500

Lors des cérémonies de clôture, environ 500 danseuses forment les 5 anneaux olympiques, à l’intérieur desquels des Amérindiens dressent des tipis.

980

Situé à proximité du Stade, le Village olympique compte 980 logements pouvant héberger 11 000 personnes venues du monde entier, dont les athlètes rendus célèbres par leurs exploits télévisés et leurs accompagnateurs.

10 000

JO - Construction du Stade, 1975

Photographie aérienne des installations olympiques en construction, vues du sud-ouest.
Archives de la Ville de Montréal, VM94-B162-178.

La construction du complexe sportif qui comprend le Stade, le Centre de natation et le Vélodrome requiert plus de 10 000 ouvriers.

3 millions

On estime à au moins 3 195 170 le nombre de spectateurs qui ont assisté en personne aux Jeux de 1976, alors que 1 milliard de téléspectateurs ont suivi les compétitions aux 4 coins de la planète.

53 millions

Créée pour le financement des Jeux, la loterie olympique fait plus de 600 000 gagnants avec ses 53 millions de billets imprimés.

77 millions

JO - Affiche

Logo rouge sur blanc des « Jeux de la XXIe Olympiade Montréal 1976 »
Archives de la Ville de Montréal, P64-Z-2_15P31.

Pour l’ensemble du Canada, on calcule que les recettes touristiques liées à la tenue des Jeux à Montréal s’élèvent à au moins 77 millions de dollars.

1 milliard

En 1976, la construction du Stade olympique coûte la rondelette somme de 1 milliard de dollars. Les dépenses s’accumulent par la suite avec le parachèvement du mât et du toit, créant une trop longue saga qui a marqué l’histoire de l’architecture à Montréal.

Cet article est une version remaniée d’un article paru dans le numéro 30 du bulletin imprimé Montréal Clic, publié par le Centre d’histoire de 1991 à 2008, et des textes de l’exposition Montréal fête ses Jeux, présentée dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville du 18 juillet au 1er septembre 2006.