Un site du Centre d'histoire de Montréal

La première partie de hockey radiodiffusée à Montréal

06 avril 2020
Temps de lecture

Le samedi 7 avril 1928, pour la première fois, le public de la métropole et du Québec a la chance d’écouter un match de hockey radiodiffusé en direct du Forum de Montréal.

« Les amateurs de hockey de Montréal et de la province auront samedi soir la bonne fortune d’obtenir par l’entremise du poste CKAC La Presse les détails de la grande partie entre le Montréal et les Rangers pour la coupe Stanley, au Forum. » — La Presse, 5 avril 1928

C’est ainsi que le journal La Presse fait la publicité de la première diffusion montréalaise d’un match de hockey à la radio. L’idée d’enregistrer un match en direct n’est pas nouvelle. Déjà en 1925, la direction de la station CKAC demande au Forum la permission d’enregistrer en ses murs, mais l’institution ne leur accordera ce privilège que trois ans plus tard. Entretemps, CKAC doit aller au Massachusetts, où on l’autorise à enregistrer en direct les matches opposant les Bruins de Boston aux Canadiens. La grande rivalité entre les deux équipes s’illustre désormais sur les ondes!

Montréal est aussi le théâtre d’une ardente rivalité locale dans les années 1920. La métropole possède en effet deux équipes de hockey qui se livrent une chaude lutte chaque saison : les Maroons et les Canadiens. À l’époque, l’équipe des Maroons est souvent tout simplement appelée « le Montréal », notamment à cause de leur logo qui représente un grand M. Il n’est donc pas rare de lire dans les journaux des phrases qui aujourd’hui seraient assez comiques, comme « le Canadien affrontera Montréal ce soir! » Les deux équipes partagent aussi le même aréna : le Forum de Montréal, construit en 1924 et situé dans la rue Sainte-Catherine Ouest. Les partisans des équipes montréalaises s’y retrouvent en très grand nombre à chaque occasion : les 13 000 sièges du Forum sont souvent tous remplis. L’arrivée de la radiodiffusion sportive permet donc aux moins chanceux de suivre le match sans payer le billet.

Le match du 7 avril 1928

06m_p48s1p02513.jpg

Photo en noir et blanc montrant des joueurs de hockey sur la glace et une foule nombreuse dans les gradins.
BAnQ Vieux-Montréal. Fonds Conrad Poirier, P48,S1,P2513.
Au printemps 1928, six équipes participent aux séries éliminatoires : les Canadiens de Montréal, les Maroons de Montréal, les Sénateurs d’Ottawa, les Bruins de Boston, les Rangers de New York et les Pirates de Pittsburgh. Après l’élimination des Sénateurs et des Pirates, les Canadiens perdent contre les Maroons au Forum, le 3 avril 1928. Les Maroons accèdent ainsi à la finale de la Coupe Stanley, les opposant aux Rangers de New York qui viennent de gagner contre les Bruins de Boston.

Les cinq affrontements de la finale se déroulent tous au Forum. Après une première victoire des Maroons, le 5 avril, les deux équipes finalistes s’affrontent pour une deuxième partie le 7 avril 1928. Le Forum est rempli à craquer. J.-Arthur Dupont, deuxième directeur de CKAC, est présent avec un équipement radio pour retransmettre le match en direct. Ce sont finalement les Rangers de New York qui l’emportent ce soir-là, et qui finiront par remporter la première Coupe Stanley de leur histoire. Montréal devra attendre 1930 pour gagner à nouveau ces honneurs.

Commentateur sportif à la radio : un métier en devenir

06m_p48s1p11714.jpg

Nous voyons des spectateurs d'un match de hockey opposant le Canadien de Montréal aux Red Wings de Détroit. Ce match est présenté au Forum de Montréal
BAnQ Vieux-Montréal. Fonds Conrad Poirier, P48,S1,P11714.
À en juger par les articles de journaux, la diffusion du match sur les ondes est un véritable succès. La Presse rapporte que « la direction du poste a reçu de nombreuses lettres de félicitations de la part d’amateurs de hockey de langue anglaise et de langue française », tandis que le journal Le Canada indique que l’émission « a été très populaire et a reçu l’approbation de maintes personnes qui [n’avaient pas pu] se procurer des billets pour assister à la partie ». La diffusion de CKAC ne comporte pas seulement une description du match : on apprend aussi que l’émission contient des analyses d’experts, notamment pendant les entractes. Fort de ce succès, le sport commence ainsi à prendre une place importante au sein des programmations des stations de radio.

On découvre alors que le métier de commentateur comporte sa part de danger. J.-Arthur Dupont, présent lors du match du 7 avril, revient une semaine plus tard, le 14 avril, pour diffuser le dernier match de la série de 1928. Installé près de la bande, pas très haute à l’époque, Dupont est surpris par une rondelle qui percute son équipement. La rondelle frappe le microphone qui est projeté directement sur le nez du commentateur! Les journaux rapportent que la blessure est minime et Dupont s’en sort avec quelques égratignures.

Merci à Alain Dufour de la Société québécoise des collectionneurs de radios anciens d’avoir contribué à la vérification du contenu de cet article.