Un site du Centre d'histoire de Montréal

Le Monument-National

21 janvier 2016
Temps de lecture

Plus ancienne salle de spectacle au Canada, le Monument-National est aussi un symbole de la fierté francophone. Depuis 1893, il est un site privilégié de diffusion de la culture française à Montréal.

Monument-National - estampe

Estampe illustrant la façade du bâtiment du Monument-National tel qu’il apparaissait peu après son érection en 1893
Monument national, estampe parue dans Montreal illustrated 1894, Montreal, published by the Consolidated illustrating Co., 1894, p. 86.
Boulevard Saint-Laurent, en plein cœur du Red Light montréalais, se dresse un bâtiment significatif dans l’histoire culturelle de la ville et pour ceux qu’on appelait les Canadiens français lors de sa construction : le Monument-National. Il s’agit non seulement de la plus vieille salle de spectacle encore en fonction au Canada, mais c’est aussi un véritable symbole de la fierté francophone. De style néo-Renaissance, le Monument-National est l’œuvre de la Société Saint-Jean-Baptiste (alors Association Saint-Jean-Baptiste), une organisation patriotique fondée par Ludger Duvernay en 1834 pour défendre les intérêts des Canadiens français et des Franco-Américains.

La Société Saint-Jean-Baptiste voulait au départ créer un lieu qui regrouperait les sièges sociaux des diverses associations canadiennes-françaises tout en étant un lieu de diffusion de la culture francophone. Le bâtiment deviendrait ainsi un véritable monument à la gloire de la nation canadienne-française. Mais pour construire, il faut de l’argent, et la campagne de levée de fonds entreprise en 1884 ne soulève pas l’enthousiasme. Il faut attendre 1888, sous la présidence de Laurent-Olivier David, pour que le projet démarre vraiment. Ce projet devient toutefois plus modeste que prévu et on songe à louer le rez-de-chaussée pour amortir le coût de l’édifice. Le Monument, avant même sa construction, prend de plus en plus l’allure d’un centre administratif et culturel. Afin d’obtenir des subventions, des cours y seront dispensés. Ainsi, grâce à ces subventions et aux différentes loteries organisées, les travaux débutent en août 1891. L’inauguration officielle a lieu le 24 juin 1893. Le bâtiment a été conçu par les architectes Maurice Perrault, Albert Mesnard et Joseph Venne.

Monument-National - tombola au parc Sohmer

Photographie d'un groupe de gens devant un pavillon affichant « Au profit du Monument National ».
Tombola at Sohmer Park (1890), Montreal, QC, c.1910, par Cumming & Brewis, Musée McCord, MP-0000.827.7.

Diffusion de la culture francophone

Le Monument-National se trouve rapidement au cœur de la diffusion artistique au Québec. Des orateurs célèbres se succèdent sur les planches du Monument et les plus grands artistes canadiens y présentent leurs spectacles. On peut penser aux comédies musicales mettant en vedette Alys Robi, mais aussi aux célèbres Fridolinades de Gratien Gélinas. On y présente aussi de nombreuses productions juives et anglophones, ainsi que des artistes français, comme Édith Piaf en 1948. Bref, l’objectif de la Société Saint-Jean-Baptiste de faire du Monument le site privilégié de diffusion de la culture française à Montréal est atteint.

Gratien Gélinas

Portrait buste de Gratien Gélinas déguisé en Tit-Coq
1948, Gratien Gélinas au Monument National interprétant Tit-Coq, par Paul Henri, Bibliothèque et Archives Canada, e000001125.

Mais la clientèle se désintéresse peu à peu du Monument et de ses attractions vers la fin des années 1950. La mauvaise réputation du boulevard Saint-Laurent et l’avènement de la télévision en sont les causes principales. La Société décide donc, dès 1960, de se départir du bâtiment. Heureusement, un philanthrope s’en porte acquéreur en 1971 et l’offre à l’École nationale de théâtre, ce qui évite la démolition de l’édifice. L’École nationale, qui en est toujours propriétaire en 2015, l’utilise comme salle de représentation. Admirablement rénové en 1992, le Monument-National donne un souffle nouveau à ce secteur de la Main. L’édifice a été classé à titre d’immeuble patrimonial par le gouvernement du Québec en 1976.

Monument-National 1977

Photographie de la façade du Monument-National et des bâtiments attenants.
1977, Monument national à Montréal, par Adrien Hubert, Bibliothèque et Archives nationales du Québec. E6,S7,SS1,D770880.
Cet article est paru dans le numéro 27 du bulletin imprimé Montréal Clic, publié par le Centre d’histoire de 1991 à 2008.