Cours d'eau gelé
L’hiver est la saison par excellence pour les sports de glisse. Les sorties en fatbike, en ski de fond et en patin font ressortir le cœur d’enfant de bon nombre de montréalaises et de montréalais. Profiter des joies de l’hiver est un remède efficace pour prendre soin de sa santé mentale, mais encore faut-il s’y prendre de manière sécuritaire... surtout sur les cours d’eau gelés !

La glace n’est jamais sécuritaire à 100 %. Une glace trop mince qui fend peut mener à une situation d’hypothermie, voire à la noyade pour quiconque s’y engageant. Le SIM  rappelle donc aux citoyennes et aux citoyens de faire preuve d’une extrême prudence lorsqu’ils doivent s’aventurer sur les cours d’eau gelés.

Au cours du mois de janvier, les équipes de sauvetage sur glace du SIM ont été appelées à intervenir à 20 reprises sur le territoire de l’agglomération. L’an dernier, le nombre d’appels reçu pour la même période était de 10. Formées pour porter secours aux personnes en difficulté, ces équipes de sauvetage possèdent les équipements spécialisés requis tels que des vêtements et du matériel adaptés pour les interventions sur la glace et sur l’eau. Par ailleurs, le SIM dispose de trois types d’embarcation, dont l’une est conçue pour être utilisée sur un plan d’eau en période hivernale.

Or, si le SIM et ses équipes font preuve de combativité et d’agilité pour protéger la population, le meilleur scénario demeure celui d’éviter les cours d’eau gelés. Le SIM encourage les montréalaises et montréalais à visiter, dans le respect des mesures sanitaires, les nombreuses patinoires aménagées spécifiquement pour les fins de l’activité.