Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Affichage 1 à 10 de 22 résultats
Cette photo du Quartier chinois a été prise le 25 mars 1968. Elle nous montre les deux langues prédominantes dans le quartier à cette époque, l’anglais et le cantonais.

« L’âme éternelle de la vieille Chine danse, la nuit, dans la ville chinoise de Montréal. » La Revue Moderne évoque ainsi, en 1937, un espace exotique toujours bien connu des Montréalais.

Vue extérieure de l’édifice de la Mission catholique chinoise

Officiellement installée en 1922 dans la rue de La Gauchetière, la Mission catholique chinoise accueille en 1957 le père Thomas Tou, premier prêtre chinois à Montréal.

Photo couleur d’un jeune homme souriant, les mains dans les poches de son manteau, devant un édifice dans le quartier chinois.

Appartenant à la « génération 1.5 » d’immigrants, Shu De He a grandi toute sa vie entre deux cultures. 

Vue du chantier du Complexe Guy-Favreau, avec l’église catholique chinoise au bout de la rue De La Gauchetière.

Dans les années 1970, les leaders de la communauté chinoise de Montréal s’organisent pour préserver une large part du Quartier chinois menacée de démolition.

Une foule marche dans une rue du centre-ville. Plusieurs personnes tiennent des pancartes ou des bannières en chinois ou en anglais.

La communauté sino-montréalaise s’est mobilisée à plusieurs moments de son histoire face au racisme et à la xénophobie. Aujourd’hui encore, elle combat courageusement l’embourgeoisement, la sinophobie et l’intolérance. 

Photo d'une jeune fille d'origine chinoise tenant un objet de forme longue en bois dans une classe. L'arrière-plan est flou.

La population chinoise immigrante à Montréal a augmenté de façon vertigineuse depuis les deux dernières décennies. En 2016, elle constituait 5,1 % de l’ensemble des immigrants récents. 

Photo d’une oeuvre artistique montrant une table, un napperon et un menu intitulé « Menu d’exotisme ».

De l’opéra cantonais aux expositions d’art contemporain, la foisonnante histoire de l’art chinois à Montréal.

Photo couleur d’un jeune homme portant des lunettes dans la cuisine d’un restaurant.

Détermination et entrepreneuriat, deux forces de caractère qui font briller le parcours professionnel de Qi Tang, le jeune propriétaire du restaurant Chez Chili.

Photo couleur plein pied d’un homme âgé debout devant un édifice commercial du Quartier chinois.

Gardien de la mémoire collective du Quartier chinois, le personnage de Timothy Chiu Man Chan demeure aujourd’hui une source de sagesse et un symbole de résilience. 

Photo couleur d’un artiste tenant un pinceau dans une main et l'autre main appuyée sur une table dans son atelier.

Andong Wang explore le dessin et la peinture comme vecteurs d’expression. Jumelant rigueur et intuition, ses œuvres reflètent, en trames épaisses ou traits subtils, la richesse de son monde intérieur.