Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 7 de 7 résultats
Extérieur du Marché Méli-Mélo

Créée dans les années 1980, dans un quartier alors peu multiethnique, l’épicerie-restaurant Méli-Mélo a contribué à changer l’image de la communauté haïtienne aux yeux de nombreux Montréalais.

Trois femmes et deux hommes sont attablés dans un restaurant. La femme de gauche donne le biberon à un porcelet à l’avant-plan. À l’arrière-plan, on voit d’autres clients attablés.

Dans les années 1930 naît le renommé restaurant Au lutin qui bouffe. Pendant plus de trois décennies, la qualité de sa cuisine et sa grande originalité en font un lieu phare des nuits montréalaises.

Photographie de soir de l’extérieur du restaurant. Les enseignes au néon à gauche et au fond de l’image sont illuminées. À droite, un couple sort du stationnement.

Réputé pour son service exemplaire, sa fine cuisine et ses cocktails chics, le Ruby Foo’s était fréquenté par les célébrités et les quidams en quête de faste.

Carte présentant le tracé des rues de différentes municipalités, parmi lesquelles « Saint-Louis du Mile End » apparaît. On peut également y voir les inscriptions « Mile End Station » ainsi que « Mile End P.O. ».

Le secteur qui deviendra le quartier montréalais du Mile End porte ce nom depuis la première moitié du XIXe siècle. Les habitants l’ont baptisé ainsi pour trois raisons.

Carte postale présentant l’entrée du restaurant Kon Tiki, avec un couple marchant sur le trottoir.

Au courant des années 1950, le style « pop-polynésien » gagne Montréal. Dans un décor inspiré du Pacifique, le restaurant Kon Tiki offre l’illusion de l’exotisme à ses clients.

Carte postale de l’hôtel Maples Inn vers 1938 avec des voitures devant la façade

De 1897 à 1985, la clientèle du Maples a pu profiter du lac Saint-Louis, mais aussi des équipements de l’hôtel : une plage, un quai, un terrain de tennis, le premier mini-golf du Canada…

Façade du Sabor Latino. On voit plusieurs voitures stationnées et des gens devant.

Proposant des aliments aux accents latino-américains, l’épicerie Los Andes, rebaptisée Sabor Latino, se trouve au cœur d’un secteur de Montréal surnommé la Petite Amérique latine.