Un site du Centre d'histoire de Montréal

Le Montréal illicite (1940 à 1960)

Au milieu du XXe siècle, Montréal est réputé pour son industrie du spectacle. Mais, plaque tournante de trafics illicites, la ville enrichit tout un monde clandestin, celui du crime organisé.

Tout juste sous la surface du Montréal du divertissement, si glamour, vit un monde interlope, bien animé lui aussi, qui prospère en symbiose avec le premier. Car la fête débouche aisément sur la transgression… surtout dans une cité reconnue pour être une ville des plaisirs où la police est fort tolérante.

Métropole commerciale de première importance, Montréal est aussi une plaque tournante des trafics illicites d’alcool et de drogue. La prostitution et le jeu y ont pris l’ampleur de véritables industries nourrissant les passions des touristes, des gens de passage et des résidants. Toute cette économie enrichit un monde clandestin encore peu connu des Montréalais : celui du crime organisé.

Ce dossier regroupe des articles réalisés avec le matériel de l’exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940-1960, présentée au Centre d’histoire de Montréal du 15 novembre 2013 au 2 avril 2017, de même que quelques textes tirés du livre Scandale! Le Montréal illicite, 1940-1960, rédigé sous la direction de Catherine Charlebois et de Mathieu Lapointe (Les éditions Cardinal, 2016). Vous y trouverez tous les montages vidéo présentés dans l’exposition, avec des témoignages d’artistes et d’experts qui racontent cette époque.

Vous pouvez aussi faire, ici, une visite virtuelle de l’exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940-1960, grâce à des photos panoramiques à 360 degrés.