Un site du Centre d'histoire de Montréal

La place Saint-Henri

18 octobre 2017
Temps de lecture

La construction d’une imposante église dans la rue Saint-Jacques, en 1869, amorce le développement d’une place animée au cœur de Saint-Henri.

Lieu : Au coin des rues Saint-Jacques et Saint-Ferdinand

1869 : Construction de l’église Saint-Henri

Place Saint-Henri

Photo ancienne d'une foule sur une place lors d'un défilé où on aperçoit un tramway.
Le Monde illustré, 11 juillet 1896.
Le territoire de l’actuel quartier Saint-Henri est occupé par des entrepreneurs dès la fin du XVIIsiècle. Une première tannerie s’installe en effet aux abords de la petite rivière Saint-Pierre en 1685. Aux XVIIIe et XIXsiècles, d’autres tanneries s’y établissent et un village s’y développe. En 1810, les Sulpiciens y font construire une première chapelle, qui serait située aujourd’hui au coin des rues Saint-Jacques et De Courcelle. Selon l’abbé Auclair, qui écrit une histoire des origines du quartier en 1943, on nomme le village « Saint-Henri » en référence à cette chapelle. Ce nom serait apparu pour la première fois en 1813. Le secteur est aussi connu sous le nom de « Saint-Henri-des-Tanneries » ou simplement de « Village des Tanneries » en raison de la prédominance de l’industrie du cuir.

À partir de 1825, un nouveau chemin (le chemin de Lachine, maintenant la rue Notre-Dame Ouest) va relier Saint-Henri-des-Tanneries à Montréal. Dès 1828, deux écoles paroissiales pour garçons et filles, l’une de langue française et l’autre de langue anglaise, sont fondées dans le village. En 1847, le secteur est traversé par la première voie ferrée de l’île, le chemin de fer Montréal-Lachine. Ces différents développements annoncent l’évolution du petit village des tanneries vers un quartier industriel important à la fin du XIXe siècle.

La place Saint-Henri

Église Saint-Henri

Carte postale montrant l'église catholique de Saint-Henri
Centre d'histoire de Montréal. 2007.110.

La place Saint-Henri est d’abord entourée d’édifices religieux. En 1865, l’unique paroisse de Notre-Dame-de-Montréal dessert environ 80 000 fidèles. Monseigneur Bourget obtient la même année la permission du pape Pie IX de diviser la paroisse : en juillet 1867, on crée la paroisse de Saint-Henri-des-Tanneries. Deux ans plus tard, on fait l’achat d’un terrain appartenant à un dénommé Hugh Brodie pour y construire la future église paroissiale. Dessinée par l’architecte Adolphe Lévesque et ouverte en 1869, l’église Saint-Henri est le premier des bâtiments érigés autour de la future place Saint-Henri. Dans les années 1870, on établit aussi un collège à proximité et, vers 1885, on construit l’asile Saint-Henri, confié aux Sœurs grises pour prendre soin des jeunes orphelins du quartier. Plus tard, en 1897, un pensionnat est également ouvert tout près de l’église. En 1900, 25 religieuses y donnent des cours à 298 élèves.

Dans les années 1870, l’église Saint-Henri enregistre un nombre croissant de baptêmes et de mariages. En 1874, le secteur de Saint-Henri compte déjà près de 7000 habitants. L’année suivante, il obtient une charte municipale et est constitué en ville. On construit un imposant hôtel de ville en 1883, au coin des rues Saint-Jacques et du Couvent. L’édifice a été remplacé par une caserne de pompiers en 1930. Respectivement érigés en 1893 et 1900, un bureau de poste et une banque s’ajoutent aux bâtiments entourant la place.

Place Saint-Henri

Photo ancienne d'une place où circulent un tramway et des voitures des années 1940 à un passage à niveau.
BAnQ (Vieux-Montréal). Fonds Conrad Poirier. P48, S1, P11914.

Un plan de 1915 donne une idée de la vie quotidienne au centre-ville de Saint-Henri. Une buanderie chinoise est installée au coin des rues du Couvent et Saint-Jacques. Un restaurant offre ses services à côté du bureau de poste. Le côté nord de la rue Saint-Jacques est occupé par les principales institutions religieuses du quartier, soit le collège Saint-Henri, l’église, le presbytère et le couvent Sainte-Anne. Le tramway passe dans les rues Saint-Jacques et Notre-Dame, reliant Saint-Henri avec le centre-ville de Montréal.

Du tramway au métro

Église Saint-Henri - démolition

Un paroissien dans l'église Saint-Henri au moment de la démolition.
Société historique de Saint-Henri. Fonds Adrien Dubuc.
Dans la deuxième moitié du XXe siècle, les industries de Saint-Henri ferment leurs portes et le quartier se désindustrialise. En 1970, on crée une grande polyvalente au nord de la rue Saint-Jacques. La construction de cette nouvelle institution va entraîner la démolition d’une bonne partie de l’ancien centre-ville de Saint-Henri : la plupart des bâtiments religieux, y compris l’église, sont détruits. L’ancienne rue du Collège, située à l’est de la rue Saint-Ferdinand, est presque entièrement effacée de la carte. Les rails du premier chemin de fer de Montréal sont également retirés dans les années 1980, puis l’ancien tracé ferroviaire est transformé en parc linéaire dans les années 1990. Le métro Place-Saint-Henri, inauguré en 1980, rappelle toutefois les anciennes lignes de tramway qui passaient autrefois dans le quartier.

Contribution à la recherche : Société historique de Saint-Henri.