Un site de la Ville de Montréal

Les membres de l'Ordre

Quelle que soit leur sphère d’activité, les membres de l’Ordre de Montréal partagent un même souci d’excellence. Ce sont des femmes et des hommes d’exception, qui contribuent à rendre notre monde meilleur et inspirent la fierté montréalaise.

Michelle Dawson

Michelle Dawson

Chevalière
2017

Chercheuse engagée, Michelle Dawson se spécialise dans le domaine de l’autisme et fait la promotion active des droits des personnes autistes. Ses travaux de recherche ont fait progresser de manière significative la compréhension de l’autisme et de son statut légal.

Madame Dawson est autiste et n’a jamais fait d’études universitaires. Au début des années 2000, forcée de faire face aux effets dévastateurs des violations des droits humains basées sur son diagnostic, elle a commencé à se renseigner sur la science, l’éthique et le droit concernant l’autisme.

Depuis 2004, elle est affiliée à l’équipe de recherche sur l’autisme à l’Université de Montréal. Malgré son manque d’instruction et l’état précaire de sa situation, elle a collaboré largement avec des universitaires d’ici et à travers le monde, contribuant à de nombreux articles scientifiques, entrées d’encyclopédie, chapitres de livres académiques, comptes rendus de conférences et présentations. Elle a aussi utilisé les médias sociaux pour promouvoir de meilleures normes dans la recherche sur l’autisme.

Son travail a contribué à l’avancement de la science dans plusieurs champs, dont la perception, la cognition, l’apprentissage et l’intelligence chez les autistes. Elle a documenté le manque de normes éthiques et scientifiques dans la recherche d’intervention en autisme, et les dommages qui en ont résulté pour les personnes autistes. Contrairement à des opinions depuis longtemps entérinées, elle croit que les autistes méritent les mêmes droits fondamentaux que le reste de la population. Elle croit aussi que, dans la recherche et partout ailleurs, les autistes et non autistes devraient travailler ensemble comme égaux.

Dans le domaine du droit, elle a établi des précédents. Elle a fait une intervention en tant qu’individu devant la Cour suprême du Canada dans une cause remarquable impliquant le futur de tous les autistes au pays. Elle s’est opposée aux deux camps dans cette cause, qui niaient aux autistes, selon elle, les droits, les libertés et les normes fondamentaux garantis aux Canadiens non autistes. Son intervention lui a valu une citation dans la décision unanime de la Cour.

Elle a aussi porté la première cause reliée à l’autisme au Tribunal canadien des droits humains, où elle s’est représentée elle-même. Cette cause concernait le harcèlement et la discrimination qui suivirent la révélation de son diagnostic. La décision a été fortement exprimée en sa faveur et a été citée dans une décision de la Cour fédérale qui a renforcé les droits des autistes au travail.

Madame Dawson a reçu un doctorat honoris causa, en 2013, de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, en reconnaissance de ses efforts en science, en éthique et en droit. En 2015, elle a été reconnue par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse comme l’une des 40 personnes ayant le plus contribué au progrès des droits humains au Québec dans les 40 dernières années.

Photo : René Bouchard

Le portrait et les notes biographiques apparaissant dans cette page étaient à jour au moment de l’admission de cette personne à l’Ordre de Montréal.