Un site de la Ville de Montréal

Les membres de l'Ordre

Quelle que soit leur sphère d’activité, les membres de l’Ordre de Montréal partagent un même souci d’excellence. Ce sont des femmes et des hommes d’exception, qui contribuent à rendre notre monde meilleur et inspirent la fierté montréalaise.

Anik Bissonnette

Anik Bissonnette

Chevalière
2018

Directrice artistique de l’École supérieure de ballet du Québec, Anik Bissonnette a figuré parmi les ballerines québécoises les plus accomplies et a été applaudie dans le monde entier pendant plus de 30 ans. Au terme de cette brillante carrière de danseuse, elle s’est engagée hors de la scène pour promouvoir sa discipline et transmettre sa passion de la danse aux interprètes de demain.

Mme Bissonnette a commencé sa formation en 1974, à l’école de danse Eddy Toussaint. Cinq ans plus tard, à l’âge de 17 ans, elle faisait ses débuts professionnels au sein de la compagnie. Sa technique précise et sa grâce lui ont aussitôt valu un succès retentissant, au Québec comme à l’étranger. 

En 1989, elle s’est jointe aux Grands Ballets Canadiens de Montréal, devenant première danseuse dès l’année suivante. Jusqu’à sa retraite de la scène en 2009, cette interprète d’exception a joué les personnages principaux des ballets les plus célèbres, dont Le Lac des cygnes, Giselle et Casse-Noisette, travaillant avec de nombreux chorégraphes contemporains d’ici et d’ailleurs. 

Pendant 10 ans, de 2004 à 2014, Mme Bissonnette a assuré la direction artistique du Festival des Arts de Saint-Sauveur, hissant celui-ci parmi les manifestations de danse et de musique les mieux cotées au pays. Elle a aussi été directrice de la célèbre compagnie de danse La La La Human Steps, de 2008 à 2010. 

Au fil des ans, Mme Bissonnette s’est impliquée sans relâche dans son domaine. En 2003, elle a mis sur pied le Fonds Casse-Noisette pour enfants, dans le but de faire découvrir la magie de la danse aux jeunes issus de milieux défavorisés. De 2004 à 2010, elle a présidé le Regroupement québécois de la danse. Elle s’est aussi engagée au sein des conseils d’administration de nombreux organismes, dont Prix de la danse de Montréal, Van Grimde Corps Secrets, Skeels Danse Montréal, Danse Danse et la Fondation des prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, dont elle est coprésidente. 

Depuis 2010, l’ex-danseuse étoile exerce la fonction de directrice artistique de l’École supérieure de ballet du Québec, l’unique institution francophone en Amérique du Nord à offrir une formation de calibre international en danse classique. Elle y communique généreusement ses connaissances afin de produire une relève de haut niveau. Depuis son arrivée, la notoriété de l’établissement montréalais ne cesse de croître. L’École supérieure fait notamment partie de l’Assemblée Internationale, le club très sélect des plus prestigieuses institutions au monde dédiées à la formation en danse classique, qui se réunit tous les deux ans à Toronto. 

Mme Bissonnette a récolté de nombreux honneurs, dont le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, en 2014, ainsi que le prix Denise-Pelletier, en 2008, la plus prestigieuse récompense accordée par le gouvernement du Québec dans le domaine des arts de la scène. Elle a également été nommée officière de l’Ordre du Canada en 1995 et chevalière de l’Ordre national du Québec en 1996.

Le portrait et les notes biographiques apparaissant dans cette page étaient à jour au moment de l’admission de cette personne à l’Ordre de Montréal.