Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 10 de 88 résultats
Photographie en noir et blanc représentant un champ de tomates avec à l’arrière-plan des bâtiments et le mont Royal.

Présente avant même la fondation de la ville, l’agriculture est encore dans la première moitié du XXe siècle une activité florissante sur l’île de Montréal, nourrissant une grande partie de sa population.

Un skieur portant le numéro 47 est sur le point de descendre une piste. On voit une douzaine de personnes le long de la piste et des édifices en arrière-plan.

Depuis plus de 100 ans, le secteur du Stade olympique est affecté aux loisirs et aux activités sportives les plus variés. Plusieurs projets ambitieux ont été lancés pour mettre en valeur le site.  

Carte postale colorisée montrant une foule d’hommes, de femmes et d’enfants sur un quai, avec la gare en arrière-plan et des maisons.

Photographies anciennes et souvenirs familiaux nous emmènent à Lachine au courant du XXe siècle. La vie de certains habitants y était rythmée par le fleuve, mais aussi par le sens des affaires.

Photographie en noir et blanc d’un groupe de femmes en uniforme dans une salle lambrissée.

L’entrée des femmes dans le Service de police de Montréal est effective dès la fin du XIXe siècle. Mais, dès lors, leur pleine acceptation a connu bien des reculs et des avancées.

Illustration en couleurs sur laquelle est visible au premier plan un policier dans un uniforme bleu. Derrière lui se tient un personnage ailé. Sous eux, il y a une banderole où on peut lire « Saint-Michel Archange Patron des Policiers ».

Il fut un temps où les policiers montréalais célébraient en grande pompe la fête de leur saint patron, ils défilaient alors du Champ-de-Mars jusqu’à la basilique Notre-Dame.

Un couple regarde la crèche sur la terrasse devant l’Oratoire Saint-Joseph, décembre 1950.

L’Oratoire Saint-Joseph est un des lieux phares des célébrations des fêtes à Montréal. Les crèches de la Nativité et les mélodieux Petits Chanteurs du Mont-Royal y attirent des foules.

Illustration montrant un homme et une femme marchant sur le trottoir en hiver et longeant des vitrines de grands magasins.

On s’extasie devant les vitrines montréalaises depuis longtemps. La volonté des commerçants de se distinguer et des ouvertures en façade toujours plus grandes ont conduit à un foisonnement décoratif.

Groupe de neuf hommes posant debout devant des fenêtres d’un local et une banderole sur laquelle est écrit le mot FILEF.

Réalisateur et enseignant, Giovanni Princigalli interroge le professeur d’histoire universitaire, Bruno Ramirez, sur l’orientation politique des immigrants italiens de Montréal.

Église Santa Cruz sur la rue Rachel Ouest.

Les difficiles conditions de vie des immigrants portugais avivent leur attachement au catholicisme. L’Église, puissant élément d’identification, contribue durablement à la cohésion de la communauté.

Membres de l’Associação Portuguesa do Canada (APC) en 1966

Pour briser l’isolement de l’immigration, les Portugais de Montréal se rapprochent et, progressivement, mettent en place des associations structurées qui diffusent leur langue et leur culture.