Un site du Centre d'histoire de Montréal

LatinArte : fenêtre sur la culture latino-américaine à Montréal

02 juin 2017

Depuis 2009, l’organisme LatinArte favorise les échanges interculturels entre le public québécois et les artistes latino-américains habitant et travaillant à Montréal.

Créée en 2009, LatinArte est devenue la Fondation LatinArte en 2012. Cet organisme à but non lucratif agit pour la promotion de la culture et des artistes latino-américains à Montréal.

Mission et objectifs

LatinArte - 2013

Exposition de LatinArte au Centre d'histoire de Montréal. Une femme se tient à côté d'une vitrine.
Photo de Géovanny Solys. LatinArte.
La mission de la Fondation est de favoriser les échanges et le partage entre le public québécois et les artistes latino-américains habitant et travaillant à Montréal. LatinArte cherche à faciliter l’intégration de « la classe créative » latino-américaine dans le milieu artistique montréalais, en favorisant le tissage de liens entre les Québécois de toutes origines agissant dans le domaine des arts et les créateurs latino-américains domiciliés dans la métropole québécoise. Son implication dans le milieu culturel montréalais contribue à faire connaitre les créations des artistes originaires d’Amérique latine par un public amateur d’art et à mettre en valeur leur travail artistique auprès de leur propre communauté.

Pour atteindre son objectif de faciliter les relations interculturelles, la fondation se base sur la solidarité et l’enrichissement mutuel. LatinArte, ainsi devenue une tribune pour les créateurs montréalais d’origine latino-américaine, a su démontrer la grande richesse créative des artistes issus de diverses disciplines : l’art visuel, la musique, la littérature, l’histoire, le cinéma, la vidéo, la photographie, le théâtre, la poésie, les nouvelles technologies et la gastronomie.

Afin d’accomplir sa mission, la Fondation LatinArte organise durant toute l’année une panoplie d’activités, pour donner de la visibilité aux artistes venus d’Amérique latine, dont le travail est peu connu par le public montréalais. Cela permet aux artistes d’établir des contacts avec leurs pairs montréalais, de se faire connaitre et de promouvoir leurs créations sur la scène artistique de la métropole.

Selon le Conseil interculturel de Montréal (CiM), les artistes issus des communautés ethnoculturelles de Montréal contribuent significativement à la vitalité culturelle de la ville, que ce soit en termes d’innovations, de traditions ou de métissages. À ce propos, le CiM a indiqué, en 2005, que :

« Dans une société pluraliste, la diversité ethnoculturelle est représentée par la pluralité des origines ancestrales et se caractérise par l’existence de minorités, […] la diversité ethnoculturelle se traduit par la cohabitation de diverses minorités, […] au sein de la diversité ethnoculturelle, la diversité culturelle se rattache à des valeurs, des modes de vie et des expressions artistiques […] »

Les réalisations de LatinArte

En plus d’animer la communauté latino-américaine, la Fondation LatinArte enrichit les relations interculturelles et l’offre culturelle à Montréal. L’organisme développe une programmation très riche et variée :

LatinArte en notes est une série de spectacles d’art scénique, de musique, de danse et de théâtre, réalisés en coproduction avec des artistes.

LatinArte s’expose est un programme qui présente des œuvres d’art visuel des LatinArtistes.

LatinArte et communauté est un programme articulé autour d’initiatives en médiation culturelle.

LatinArte - 2014

Un garçon latino-américain devant la caméra.
LatinArte
Le festival LatinArte a lieu chaque année pendant un mois depuis 2009. Il propose une série de programmations et des rencontres avec des artistes multidisciplinaires. Le festival permet au public montréalais de découvrir ce qui se fait de mieux sur la scène latino-américaine de la métropole. Une thématique sélectionnée chaque année est le lien conducteur pendant tout le festival. Pour en mentionner quelques-unes, notons qu’en 2016 les créateurs se sont questionnés en explorant la thématique de la liberté; le thème de la mémoire a donné rendez-vous aux souvenirs, lors de l’édition 2015; tandis que le thème des générations a suscité, en 2014, de riches échanges intergénérationnels et interculturels à propos de l’âge, des cultures et des origines diverses.

Le public

Le festival s’adresse au grand public montréalais toujours très friand d’activités culturelles ou artistiques, ainsi qu’aux personnes intéressées par la culture sud-américaine et la langue espagnole. Le festival LatinArte est un pont entre les cultures latine et québécoise, bien que sa programmation s’adresse à toutes les communautés ethniques qui habitent Montréal.

En 2011, 84,2 % des membres de la communauté latino-américaine de la province se concentrait dans la région métropolitaine de Montréal. Entre 2007 et 2017, la ville de Montréal a accueilli des personnes provenant de Colombie, du Mexique, du Pérou, du Salvador et du Chili, ainsi que du reste des pays d’Amérique centrale et du Sud, des Antilles et du Brésil. Ainsi, le public visé par LatinArte s’élargit et se diversifie.

Prix et reconnaissances

LatinArte et sa directrice ont remporté divers prix honorifiques. On peut notamment mentionner les trophées suivants. Les Prix Alamo 2017 ont décerné le Prix Femme latine de l’année à Angela Sierra, directrice de la Fondation LatinArte, pour son apport à la promotion de l’art et de la culture latino-américains à Montréal. En 2016, la revue de LatinArte a obtenu le Prix Lys de la diversité, catégorie Arts et culture. En 2012, LatinArte a remporté le Prix Franco du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec et de l’Office québécois de la langue française, pour ses efforts et ses grandes initiatives en ce qui concerne la langue française. La même année, Angela Sierra, directrice de la Fondation LatinArte, a été nommée par l’agence Média Mosaïque au Top 20 des personnalités de la diversité. Également en 2012, LatinArte a remporté le concours d’entreprenariat de la Chambre de commerce latino-américaine du Québec, dans la catégorie Entreprise socioculturelle de l’année.

Le fonctionnement

LatinArte - 2016

Angela Sierra prononce un discours lors d'un événement de LatinArte
LatinArte

Chacune des activités dévoilées par la Fondation LatinArte est tenue en association avec des institutions gouvernementales : la Ville de Montréal, le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine de la province de Québec, le Centre d’histoire de Montréal. Des institutions éducatives soutiennent aussi la Fondation : l’Université du Québec à Montréal, l’Université Concordia, l’Université de Montréal, l’Université McGill, entre autres.

Les bénévoles de la Fondation LatinArte — sa directrice générale et toute une équipe de collaborateurs — se donnent pour tâche de rechercher des mécanismes qui facilitent l’insertion « des créateurs de l’art » d’origine latino-américaine et d’augmenter leur visibilité. Grâce à leur travail, la culture et les arts latino-américains connaissent un rayonnement remarquable au sein d’une société multiculturelle riche et diverse.