Un site de la Ville de Montréal

Les membres de l'Ordre

Quelle que soit leur sphère d’activité, les membres de l’Ordre de Montréal partagent un même souci d’excellence. Ce sont des femmes et des hommes d’exception, qui contribuent à rendre notre monde meilleur et inspirent la fierté montréalaise.

Joanne_Burgess

Joanne Burgess

Chevalière
2017

Professeure, chercheuse et historienne passionnée et prolifique, Joanne Burgess a marqué la scène scientifique et culturelle québécoise par ses recherches sur l’histoire et le patrimoine montréalais.

Spécialiste de l’industrialisation et du travail au XIXe et XXe siècles au Québec et au Canada, madame Burgess dirige le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), qu’elle a fondé en 2006. Directrice de l’Institut du patrimoine de 2010 à 2016, elle a coordonné de nombreuses recherches fondamentales et appliquées, pour lesquelles elle a obtenu des subventions de plus de 6,5 millions de dollars.

Joanne Burgess est professeure d’histoire à l’UQAM depuis 1981. Elle s’intéresse au rayonnement industriel et commercial de Montréal de 1840 à 1960, et aux profondes transformations engendrées par l’industrialisation dans la société montréalaise. Ses travaux sur les activités portuaires, sur le Vieux-Montréal, sur le développement de l’industrie de l’alimentation et sur la culture ouvrière ont contribué à mettre en valeur l’héritage montréalais, en particulier l’histoire populaire de Montréal. 

Au fil du temps, madame Burgess a su développer plusieurs partenariats, tant avec des institutions muséales et culturelles qu’avec des organismes communautaires. Elle a ainsi mis sur pied des expositions telles que « Run de lait » et « Le Plateau de Michel Tremblay ». La cité d'archéologie et d'histoire Pointe-à-Callière, l’Écomusée du fier monde, le Musée McCord, le Centre d’histoire de Montréal et Bibliothèque et Archives nationales du Québec sont des collaborateurs de longue date.

En plus d’être à l’origine de présentations et d’expositions traditionnelles, madame Burgess s’est aussi tournée vers les technologies numériques, comme la modélisation en trois et en quatre dimensions ainsi que la géolocalisation interactive des données historiques. Cette approche a eu des retombées positives sur les collections muséales montréalaises et a contribué au développement des compétences numériques des jeunes chercheurs. Elle a aussi permis à des élèves des écoles primaires et secondaires d’avoir accès à des documents scientifiques vulgarisés.

Joanne Burgess et ses collaborateurs dans divers projets ont reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix d’histoire du gouverneur général pour l’excellence des programmes en musées, en 2011, et le Prix argent, spécial Web’Art, du Festival international de l’audiovisuel et du multimédia sur le patrimoine, en 2012. En 2015, elle a aussi reçu le Prix André-Laurendeau de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), qui souligne l'excellence et le rayonnement de ses travaux et de ses actions dans le domaine des sciences humaines.

En 2016, madame Burgess a été nommée au Cercle d’excellence de l’Université du Québec, et elle est considérée comme « l’une des 14 incontournables de l’innovation » par Universités Canada.

Photo : Émilie Tournevache, UQAM

Le portrait et les notes biographiques apparaissant dans cette page étaient à jour au moment de l’admission de cette personne à l’Ordre de Montréal.