Un site de la Ville de Montréal

Les membres de l'Ordre

Quelle que soit leur sphère d’activité, les membres de l’Ordre de Montréal partagent un même souci d’excellence. Ce sont des femmes et des hommes d’exception, qui contribuent à rendre notre monde meilleur et inspirent la fierté montréalaise.

Hon. Marisa Ferretti Barth

Hon. Marisa Ferretti Barth

Officière
2018

Depuis plus de 50 ans, l’honorable Marisa Ferretti Barth se consacre au mieux-être de ses concitoyens, notamment les aînés de la communauté italo-québécoise et des autres communautés ethnoculturelles de l’agglomération montréalaise. Femme de cœur et de volonté, elle a créé plus de 70 clubs de l’âge d’or en plus de fonder le Conseil régional des personnes âgées italo-canadiennes (CRAIC), un organisme qui fait une véritable différence dans la vie de nombreux Montréalais.

Depuis son arrivée au Québec en 1963, Mme Ferretti Barth suit un parcours marqué par l’engagement, la générosité et le leadership. Au début des années 1970, elle devient conseillère en immigration, puis planificatrice des services communautaires italiens. Constatant un manque flagrant de ressources pour les aînés, en particulier les Italo-Canadiens, elle fonde le CRAIC en 1973. Elle y occupe tour à tour les fonctions de travailleuse sociale, de conseillère en ressources humaines, d’animatrice communautaire, de directrice générale, de vice-présidente puis de présidente-directrice générale. Le CRAIC offre aujourd’hui à près de 12 000 membres du Grand Montréal une gamme de programmes et de services spécialement adaptés aux besoins des aînés et des plus démunis. 

Au cours de sa carrière, Mme Ferretti Barth a contribué à créer plusieurs organismes d’aide, notamment pour les communautés afghane, chinoise, laotienne, libano-syrienne et russe. Son expertise et sa collaboration ont été sollicitées notamment pour la mise sur pied du Réseau FADOQ, du Conseil consultatif national sur le troisième âge, du Conseil des aînés du Québec et de l’Observatoire Vieillissement et Société de l’Université de Montréal. Elle a aussi participé à la création de la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal, où elle a joué des rôles de témoin, de relais et de représentante pour les personnes du 3e et du 4e âge, contribuant concrètement à briser l’isolement de nombreux aînés et, par le fait même, à faciliter leur intégration à la société tout entière. 

En 1997, cette altruiste exceptionnelle a été la première femme d’origine italienne à accéder au Sénat canadien, où elle s’est impliquée dans divers comités pour l’amélioration de la qualité de vie et la défense des démunis et des aînés. 

Son dévouement indéfectible a été salué par plusieurs distinctions prestigieuses, accordées tant par des milieux communautaires que par de plus hautes instances. Mme Ferretti Barth a notamment reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec en 2009, le Prix Hommage Aînés de la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal en 2010 et le Prix Grand-Aîné de l’Observatoire Vieillissement et Société en 2015. Elle a été nommée grand officier de l’Ordre du mérite de la République italienne, en 2003, et chevalière de l’Ordre national du Québec, en 2008.

Le portrait et les notes biographiques apparaissant dans cette page étaient à jour au moment de l’admission de cette personne à l’Ordre de Montréal.