Un site de la Ville de Montréal

Les membres de l'Ordre

Quelle que soit leur sphère d’activité, les membres de l’Ordre de Montréal partagent un même souci d’excellence. Ce sont des femmes et des hommes d’exception, qui contribuent à rendre notre monde meilleur et inspirent la fierté montréalaise.

Dany Laferriere

Dany Laferrière

Officier
2017

Dany Laferrière est l’un des hommes de lettres contemporains les plus réputés. Ses œuvres remportent depuis ses débuts un grand succès populaire, et son brillant parcours littéraire a été couronné de dizaines de prix et d’hommages. Il a été élu à l’Académie française en 2013.

Né en Haïti, Dany Laferrière passe son enfance avec sa grand-mère Da, à Petit-Goâve. Il a débuté une carrière de journaliste à l'hebdomadaire Le Petit Samedi soir. Il part pour le Québec en 1976, fuyant la dictature des Duvalier à la suite de l'assassinat de son ami Gasner Raymond. Il travaille à Montréal comme ouvrier, puis se lance dans l'écriture avec un premier roman Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (1985).

Célèbre, il devient le représentant d'une génération qui va révolutionner l'écriture du roman avec son Autobiographie américaine d'où se détachent notamment les ouvrages Éroshima (1987), L'Odeur du café (1991), Le Goût des jeunes filles (1992), Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit? (1993) et Le Cri des oiseaux fous (2000).

Lauréat du Prix Médicis, du Grand Prix du livre de Montréal, du Prix des libraires du Québec et du Prix International de littérature de la Maison des cultures du monde pour L’énigme du retour (2009), Laferrière a construit une œuvre patiente et puissante. Il a publié entre autres Les années 80 dans ma vieille Ford (2005), Tout bouge autour de moi (2010), L'art presque perdu de ne rien faire (2011) et Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo (2015).

Pour le cinéma, Dany Laferrière a scénarisé Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer (1989), Le Goût des jeunes filles (2004), Vers le Sud (2005) et a réalisé Comment conquérir l'Amérique en une nuit (2004). Pour la jeunesse, il a publié Je suis fou de Vava (2006), Prix du Gouverneur général, La fête des morts (2009), Le baiser mauve de Vava (2014). Traduit en 15 langues dont l'anglais, le chinois, le japonais, le coréen, l'allemand, le polonais, l’œuvre de Dany Laferrière rayonne dans le monde.

Dany Laferrière a également reçu le Grand Prix Ludger-Duvernay, le Grand Prix littéraire international Métropolis bleu et le Mérite du français dans la culture de l'Office québécois de la langue française. Il a été nommé successivement officier de l’Ordre national du Québec, Citoyen d’honneur de Montréal, officier de l’Ordre du Canada, Commandeur de la Légion d’honneur, Commandeur des Arts et des Lettres, commandeur de l’Ordre de la Pléiade et compagnon des Arts et des Lettres du Québec. 

Dany Laferrière est titulaire de doctorats honorifiques de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), de l’École normale supérieure de Lyon, de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), du Middlebury College, de l’Université Paris-Sorbonne et de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris.

Photo : Nemo Perrier Stefanovitch, Mémoire d'encrier

Le portrait et les notes biographiques apparaissant dans cette page étaient à jour au moment de l’admission de cette personne à l’Ordre de Montréal.