Un site du Centre d'histoire de Montréal

Les lieux d’Ucal-Henri Dandurand

21 janvier 2016
Temps de lecture

Personnage haut en couleur de la bourgeoisie francophone montréalaise, Ucal-Henri Dandurand a possédé des édifices à l’image de son statut social ou de ses goûts d’avant-garde.

Le nom d’Ucal-Henri Dandurand est lié à plusieurs lieux montréalais, en commençant par le quartier Rosemont. Il a habité le Mille carré doré, quartier où vivait la grande bourgeoisie montréalaise qui possédait, peut-on lire dans Montréal en évolution de Jean-Claude Marsan, 70 % des richesses du pays. Sa maison était située sur le boulevard Dorchester Ouest, à l’angle de la rue Saint-Mathieu, en face du Centre Marguerite d’Youville et tout près de la maison Shaughnessy, aujourd’hui intégrée au Centre canadien d’architecture. Le boulevard Dorchester était alors une rue résidentielle de prestige comptant une majorité de maisons de style Second Empire, comme la maison Dandurand. La maison avait été construite en 1871 et fut démolie en 1981. Il ne subsiste que très peu de ces résidences prestigieuses sur le boulevard René-Lévesque.

Du boulevard Dorchester à la rue Sherbrooke

Ucal-Henri Dandurand - résidence

Photographie de la résidence clôturée et entourée d'arbres, ainsi que de la voiture en avant-plan.
Centre d'histoire de Montréal, fonds Dandurand.
Lorsque Dandurand vendit sa maison sur Dorchester, en 1912, ce fut pour s’installer sur la rue Sherbrooke, plus liée à la bourgeoisie francophone. Située au 438, rue Sherbrooke Est, sur le côté sud, à l’angle de la rue Berri, la maison avait été construite en 1894 par Arthur Dubuc, un entrepreneur en construction. La famille Dandurand y habita jusqu’en 1920. Quelques années plus tard, en 1926, le Club Canadien, un club social réputé, s’y installa et y demeura jusqu’en 1979. La maison d’origine comprenait un corps principal avec sous-sol, rez-de-chaussée et deux étages, et une aile vers l’arrière du côté ouest. Elle a été agrandie à deux reprises, en 1927, pour aménager une salle de quilles et une salle de réception, et en 1947. Maison victorienne alliant différents styles et richement ornementée, elle comprend entre autres un imposant porche et une tourelle de deux étages dotée d’un toit conique. La maison a été citée monument historique par le Conseil municipal de Montréal en 1989.

Le nom de Dandurand est aussi associé à un édifice à l’angle sud-ouest des rues Saint-Denis et Sainte-Catherine Est. Ucal-Henri Dandurand en était le promoteur et le bâtiment fut construit par les architectes Ross et McDonald en 1913-1914. Il s’agit du premier édifice de 10 étages à l’est du boulevard Saint-Laurent.

Cet article est paru dans le numéro 43 du bulletin imprimé Montréal Clic, publié par le Centre d’histoire de 1991 à 2008.