Un site du Centre d'histoire de Montréal

Jean-Paul Gill

13 janvier 2016

Jean-Paul Gill a été photographe pour la Ville de Montréal de 1951 à 1983. C’est lui qui arpenta les rues du Red Light et de Goose Village pour faire l’inventaire des lieux.

Jean-Paul Gill (vm94-z1448-15)

Albert J. Giroux (assis) serrant la main du photographe Jean-Paul Gill lors d’une fête pour la retraite de M. Giroux.
Archives de la Ville de Montréal. VM94-Z1448-15.
Dans l’extrait de l’entrevue, Jean-Paul Gill raconte qu’il était accompagné d’un fonctionnaire des immeubles qui lui disait quelle maison photographier, en avant et en arrière. C’est cet homme qui tenait la pancarte avec les numéros. Le photographe précise : « Ça a pris environ un mois. Il a fait beau tout le temps. » Jean-Paul Gill transportait son équipement. Pour le plan Dozois, il avait une grande valise remplie de films. Il avait l’appareil photo avec lui. Il développait lui-même ses films.

Extrait d'entrevue de Jean-Paul Gill

Extrait d'entrevue de Jean-Paul Gill

4 min 57 s

Extrait de l’entrevue réalisée avec Jean-Paul Gill, en 2010, à son domicile, dans le cadre de l’exposition-documentaire Quartiers disparus, présentée au Centre d’histoire de Montréal du 15 juin 2011 au 8 septembre 2013. Minutage de l’extrait : 26 min 06 s à 31 min 03 s. L’entrevue a été menée par Stéphanie Lacroix et filmée par Antonio Pierre de Almeida.

Réalisation : 
Centre d’histoire de Montréal