Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Des regards captivants sur une nouvelle vie

Temps de lecture

« Vous faites partie de l’histoire! » est un programme éducatif qui se veut une expérience positive dans le processus d’intégration des adolescents de classes d’accueil de niveau secondaire.

J’arrive à Montréal

J’arrive à Montréal

6 min 52 s

Montage réalisé pour l’exposition J’arrive à Montréal, présentée au Centre d’histoire de Montréal du 20 mai au 14 juin 2015. On y entend des élèves ayant participé au projet, ainsi que Danielle Gratton, coordonnatrice de recherche au Laboratoire de recherche en relations interculturelles, Witnise Estimable, chargée du projet Vous faites partie de l’histoire!, et Carole Choronzey, enseignante en classe d’accueil.

Réalisation : 
Centre d’histoire de Montréal

Vous faites partie de l’histoire! est un programme éducatif pour les élèves des classes d’accueil du secondaire offert par le Centre d’histoire de Montréal. Ces adolescents venant des quatre coins du monde ont posé leurs valises dans la métropole québécoise. Le temps d’apprendre le français, ils font un saut dans une classe d’accueil, avant d’intégrer les classes régulières de leur école. C’est à cette occasion, à un moment déterminant de leur processus d’intégration, que le Centre d’histoire les rencontre.

VFPH - Vernissage 7 juin 2015 (2)

Des élèves visitent l'exposition « J'arrive à Montréal ».
Centre d'histoire de Montréal
Pendant plusieurs semaines, les élèves participent à une série d’activités : ils visitent le Centre d’histoire en compagnie d’un guide et d’un comédien ou d’une comédienne, ils partent à la recherche de leur trésor de famille et le présentent à leurs camarades de classe. Certains le font même devant la caméra du musée! Et au terme du projet, les travaux sont diffusés par le Centre d’histoire de Montréal grâce à une exposition, un site Internet et des catalogues de classe regroupant les récits et les photos des élèves.

Regards captivants sur une nouvelle vie

Au cœur du projet, la recherche d’un trésor de famille et son partage avec le public montréalais permettent à chaque élève de réaliser que son histoire fait désormais partie de l’histoire de la ville. Cette activité favorise le sentiment d’appartenance de ces adolescents et de leurs familles à leur nouvelle société, car elle crée un double pont : le premier lie leur présent et leur passé familial, le deuxième unit leur propre passé à celui des Montréalais.

VFPH - Tournage en classe, 2015

Un caméraman filme la présentation orale d’un élève du niveau secondaire sur son trésor de famille dans une classe.
Centre d'histoire de Montréal
Durant l’année scolaire 2014-2015, 320 élèves de 21 classes ont participé au projet. Ces jeunes viennent de 76 pays différents, dont par exemple les Philippines, la Chine, l’Iran et la Colombie. Depuis les débuts du projet en 2006, près de 3000 participants âgés de 13 à 18 ans ont posé un regard sur la ville. Un regard qu’il est fascinant de découvrir, car il nous permet, entre autres, de réaliser ce que Montréal apporte de positif à ces jeunes.

Nouveauté et continuité

Leurs perceptions de la ville dépendent bien sûr de leur bagage culturel et de leur histoire personnelle. Certains l’avaient imaginée comme Londres ou une ville américaine, d’autres comme un village ou une ville souterraine! En arrivant, leurs sentiments se partagent entre la tristesse de quitter des amis et des membres de la famille — les grands-parents souvent —, la fatigue d’un long voyage, l’incertitude face à ce qui les attend, la joie — celle de retrouver une mère ou un père déjà installé au Canada ou celle de commencer une nouvelle aventure. Ils découvrent une ville où le climat est marquant, ils ont froid ou ils ont chaud — celui qui arrive en plein été avec son manteau d’hiver! —, où il y a des arbres, des parcs et des écureuils; ils entendent une langue qu’ils ne connaissent pas; ils goûtent au beurre d’arachide, au « sirop d’arbre » ou à la poutine; ils voient des gratte-ciel, des routes abimées, des Tim Hortons, des gens de différentes nationalités. La ville est propre aux yeux de certains, mais sale pour d’autres, elle est grande ou petite, ancienne ou récente, souvent, elle est calme et sécuritaire.

Une fois un peu plus installés dans leur quotidien, ces adolescents continuent de faire certaines choses qu’ils faisaient dans leur pays d’origine, principalement en lien avec la nourriture, la culture, les rites. Mais ils découvrent aussi de nouvelles choses : outre la langue française et les sports d’hiver, ils apprennent à porter des vêtements d’hiver, à nager dans les piscines publiques, à passer l’Halloween, à prendre le métro, etc.

S’intégrer dans la société d’accueil

VFPH - Vernissage 7 juin 2015

Une élève pose avec son trésor de famille dans l'exposition « J'arrive à Montréal ».
Centre d'histoire de Montréal
Ils n’ont pas choisi de vivre à Montréal, ils y sont parce que leurs parents ont voulu pour eux une meilleure éducation et une vie plus heureuse que celle que leur pays d’origine leur offrait, que ce soit à cause de la guerre, de l’insécurité économique ou d’un autre facteur. Choisiront-ils de rester à Montréal une fois adulte, une fois les études terminées? L’immigration est un changement qui s’expérimente à long terme. Espoirs, déboires et succès seront inévitablement au rendez-vous. Certains jeunes imaginent déjà leur vie future à Montréal, certains précisent qu’ils veulent retourner dans leur pays d’origine seulement pour visiter la famille, mais d’autres parlent de retourner y vivre. La plupart, toutefois, rêvent de terminer leurs études, d’être joueur de hockey, pilote, policier, pâtissier, d’avoir un bon travail en somme; ils espèrent aussi avoir une belle maison et fonder une famille. Sans mentionner le lieu où ces rêves prendront forme.

Le programme Vous faites partie de l’histoire!, réalisé grâce à l’Entente entre la Ville de Montréal et le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion est un succès reconnu. Le prix d’excellence en éducation de l’Association des musées canadiens lui a été décerné au printemps 2011, et il a reçu une mention spéciale pour le prix Culture et développement du réseau Les Arts et la Ville en 2014. Au-delà de cette reconnaissance, le Centre d’histoire de Montréal souhaite contribuer à mettre en place des conditions qui favoriseront une intégration réussie, ceci en montrant son intérêt pour les histoires et le patrimoine de ces élèves récemment arrivés à Montréal. Il leur délivre un message déterminant : « Vous faites maintenant partie de l’histoire montréalaise. »