Un site du Centre d'histoire de Montréal

La traverse de l’avenue L’Archevêque à Montréal-Nord

23 avril 2018
Temps de lecture

Découvrir l’histoire de l’ancienne traverse de Montréal-Nord permet de rencontrer des personnages marquants de ce quartier. La famille L’Archevêque et le docteur Clermont sont de ceux-là.

L’Archevêque, bien plus qu’une avenue

L’Avenue L’Archevêque

La carte postale montre l’avenue L’Archevêque vers 1930. La somptueuse maison à la gauche sert de résidence et de bureau de consultation au premier médecin de Montréal-Nord, Ovide Clermont.
Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord
Montréal-Nord a eu 100 ans le 5 mars 2015. Mais son patrimoine est bien plus ancien. Prenez par exemple l’avenue L’Archevêque. Depuis aussi loin que 1801, et jusqu’en 1950, cette rue a été l’important chemin menant au traversier. Comme c’est une voie de circulation vitale dans le réseau des échanges, un arrêt du tramway est aménagé au coin de l’avenue Pigeon et du boulevard Gouin à compter de 1907. C’est donc aux abords de cette route fréquentée que le premier noyau de population s’enracine. En 1915, cet endroit désigné comme le « Bas-du-Sault » devient la municipalité de Montréal-Nord.

La rue n’a pas pris le nom de L’Archevêque par hasard. Les membres de cette famille nombreuse sont de véritables pionniers. Installés au Sault-au-Récollet depuis les années 1800, responsables du traversier entre 1881 et 1950, ils occupent des postes bien en vue au sein de la paroisse : inspecteur des chemins et des ponts, commissaire d’école, marguillier, secrétaire-trésorier, institutrice, etc. Montréal-Nord honore la famille le 2 juin 1927 en donnant son nom à cette artère importante.

Au bout de l’avenue L’Archevêque, le traversier!

Traverse Montréal-Nord

La carte postale montre une voiture et des personnes traversant la rivière des Prairies sur une embarcation vers 1930
Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord
La rivière des Prairies a marqué l’histoire de Montréal-Nord. Au bout de l’avenue L’Archevêque, on trouve le quai d’amarrage de la traverse baignant dans la rivière. En effet, depuis 1767, pour accéder à Montréal-Nord depuis Saint-Vincent-de-Paul (maintenant Laval), il fallait traverser la rivière par bateau. Une deuxième traverse devient rapidement nécessaire de l’autre côté de la rive, à Montréal-Nord. En 1801, la famille Corbeil prend en charge la traverse située aux abords de la future avenue L’Archevêque. En 1881, la famille L’Archevêque achète la charge de la traverse.

Être passeur est un métier des plus exigeants. En plus de fournir les embarcations, il ne faut pas faire attendre les passagers plus de 15 minutes le jour et 30 minutes la nuit, beau temps, mauvais temps. La construction du pont pont Pie-IX (appelé le pont Le Caron pendant une vingtaine d’années) en 1937 fait diminuer l’achalandage de la traverse. Néanmoins, la famille L’Archevêque continue à faire traverser les passagers piétons jusqu’aux années 1970.

Le bon docteur Clermont

Montréal-Nord - Dr Clermont

Le docteur Ovide Clermont à la traverse vers 1930
Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord
D’une famille de douze enfants, Ovide-David-Alphonse Clermont naît en 1865 à Saint-Martin-de-Laval dans une famille de 12 enfants. Diplômé de l’Université Laval en 1901, ce médecin de campagne couvre un large territoire de part et d’autre de la rivière des Prairies et devient un habitué du traversier des L’Archevêque! Reconnaissable à ses glorieuses moustaches, il se rend en tout temps au chevet de ses patients au volant d’une voiture Ford modèle T. Chirurgien et accoucheur, il œuvre à la clinique Goutte de lait à Montréal-Nord, qui distribue du lait pasteurisé aux enfants. À son décès en 1949, une foule immense se réunit à l’église Sainte-Gertrude pour lui rendre un dernier hommage. Le 28 juin 1966, une nouvelle rue (14-5-3 sur le cadastre) est nommée en l’honneur d’Ovide Clermont, premier médecin résidant de Montréal-Nord.

Cet article a été écrit en collaboration avec la Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord. Il est paru dans la chronique « Montréal, retour sur l’image », dans le Journal de Montréal le 15 mars 2015, et dans le livre Promenades historiques à Montréal, sous la direction de Jean-François Leclerc, aux Éditions du Journal, en 2016.

Références bibliographiques

BÉLIVEAU, Johanne. Histoire de Montréal-Nord, rapport synthèse de recherche 1915-2015, CHM/Bureau du 100e de Montréal-Nord, Juin 2013, 304 p.
(Ce rapport peut être consulté dans le centre de documentation du Centre d’histoire de Montréal.)

GUIARD, Jean-Paul. « Les odonymes Ovide Clermont », Il était une fois Montréal-Nord, vol. 13, n° 1, Automne 2013, 2 p.
(Cet article peut être consulté à la Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord.)