Bienvenue dans l'encyclopédie du MEM - Centre des mémoires montréalaises

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 91 à 100 de 118 résultats
Hommes coupant la glace sur le fleuve glacé

À la fin du XIXe siècle, le fleuve gelé en hiver sur toute sa largeur force au chômage les débardeurs du port de Montréal. Cependant, des hommes s’activent au milieu de cette « banquise » d’eau douce.

Vue aérienne de l’aéroport. Le premier terminal est visible en bas à gauche.

Inauguré en 1941, l’aéroport de Montréal est le plus important au Canada en 1961. Éclipsé par celui de Mirabel pendant une vingtaine années, il retrouve sa prédominance à la fin des années 1990.

Photo montrant le panneau d’introduction de l’exposition Scandale

Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940-1960 est une exposition d’envergure présentée par le Centre d’histoire de 2013 à 2017. Les dessous de cet événement sont ici dévoilés.

Interprétation imaginée du village d'Hochelaga par un cartographe italien du 16e s. à partir des descriptions de Jacques Cartier.

En 1535, l’explorateur français Jacques Cartier visite Hochelaga, sur l’île de Montréal. Il note quelques observations qui permettent d’imaginer ce village iroquoien et ses habitants.

Une du journal La Patrie du 12 décembre 1918 avec en titre "Les quatre unions ont déclaré la grève ce midi"

Montréal n’est pas épargné par les conflits de travail qui, de 1918 à 1921, marquent l’Amérique du Nord. En décembre 1918, quatre syndicats d’employés municipaux votent une grève qui sera historique.

Plan rapproché du cimetière Saint-Antoine d’après une vue panoramique de Montréal depuis le mont Royal.

Comment imaginer qu’à l’emplacement actuel de la place du Canada et du square Dorchester se trouvait le cimetière catholique Saint-Antoine, où furent inhumées environ 55 000 personnes?

Scène de rue en soirée, avec les néons, des gens qui se promènent et des voitures

La rue Saint-Hubert, active dès le début du XXe siècle, voit naître la Plaza St-Hubert en 1954. Véritable centre commercial à ciel ouvert, celle-ci est dotée de sa fameuse marquise depuis 1984.

Jean Huard et sa famille devant le pavillon de l’Iran en août 1967.

Une quinzaine de visites à l’Expo 67 ont marqué Jean Huard pour la vie. Avec enthousiasme, il évoque les activités, les lieux et les découvertes, sans oublier sa collection de souvenirs.

Boulevard Saint-Laurent en direction nord, prise à partir de la rue Vitré (aujourd'hui l'avenue Viger). On peut remarquer sur le flanc gauche une succession d'édifices abritant différents commerces dont l’édifice Robillard.

Dévasté par un incendie en 2016, l’édifice Robillard avait une valeur patrimoniale indéniable. De 1896 à 1897, il avait abrité la première salle exclusivement cinématographique du Canada.

Carte de Joseph Bouchette illustrant le réaménagement projeté par le Plan des commissaires.

Parcourant la rue McGill, peu de passants savent qu’ils suivent le tracé de fortifications du XVIIIe siècle, dont la démolition est due à un vaste chambardement planifié par trois commissaires.