Un site du Centre d'histoire de Montréal

Résultats de recherche

Réintialiser la recherche
Affichage 1 à 10 de 19 résultats
José-Louis Jacome en compagnie de Madalena da Costa et José Manuel Pereira

La quête de José-Louis Jacome pour retrouver ses racines raconte bien plus qu’une histoire personnelle, elle témoigne des débuts de l’immigration des Açoriens à Montréal.

Photo en noir et blanc de trois adolescents dans la cour arrière de la maison familiale.

Comment vivre les transformations et tensions de l’adolescence entre Révolution tranquille et traditions açoriennes? José-Louis Jacome raconte son intégration à sa nouvelle vie montréalaise.

Affiche du film Marguerita

Deuxième volet de la trilogie Ricordati di noi (Souviens-toi de nous), le documentaire Marguerita narre l’histoire de la plus ancienne boulangerie italo-montréalaise.

Photographie de profil d'une femme prenant le thé (à droite) et de la femme lui servant le thé (à gauche).

Bonne ou aide familiale, cette travailleuse fait partie de la réalité montréalaise depuis des siècles. Cette profession peu reconnue a cependant évolué au fil du temps et a su gagner ses galons.

Napperon du restaurant Chic-N-Coop.

Ce napperon d’un restaurant très populaire de la rue Sainte-Catherine Ouest a été donné par une famille ontarienne qui ne manquait jamais d’aller manger dans cet établissement lors de ses visites annuelles à Montréal.

Valise d’une immigrante italienne contenant son trousseau de mariage, constitué en 1939

Cette émouvante valise contient le trousseau de mariage d’une Italienne venue à Montréal avec ses trois enfants pour y rejoindre son mari et y immigrer.

Gracia Sanon

À partir de 2012, le Centre d’histoire a raconté l’histoire de Haïtiens arrivés à Montréal après le séisme de 2010. En 2015, un parrain et une parrainée ont témoigné de leur parcours d’intégration.

Une mère et son fils se tirent la langue joyeusement

Le documentaire Raconte-moi… Haïti et Montréal dévoile le parcours d’intégration montréalais de trois familles d’origine haïtienne à la suite du séisme survenu en Haïti en 2010.

Image du film J’ai fait mon propre courage montrant un couple devant une voiture

Le film de Giovanni Princigalli (Ho fatto il mio coraggio) a été salué par plusieurs prix. Dans une approche informée et humaine, le documentariste y présente un aspect singulier de l’immigration italienne à Montréal.

Jacynthe Ouellette reçoit le prix Thérèse-Daviau dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville

Se regrouper pour faire à manger offre de nombreux avantages. Les cuisines collectives permettent à leurs membres de cuisiner ensemble dans le plaisir, tout en faisant des économies.