Lavenue LArchevque et la traverse de Saint-Vincent-de-Paul

Plan ancien montrant lemplacement de la traverse LArchevque, 1907 Agrandir Plan ancien montrant lemplacement de la traverse LArchevque, 1907
Source : Alphonse Rodrigue Pinsoneault, Atlas of the Island and City of Montreal, including Ile Bizard, planche 55, (extrait), G1144 M65G475 P5 1907 CAR

Le premier segment de lavenue LArchevque est situ entre le boulevard Gouin et la rivire des Prairies dans la partie est de la paroisse de Sault-au-Rcollet, qui deviendra plus tard la cit de Montral-Nord. Cette voie tant lorigine un chemin de traverse, son histoire est intimement lie lvolution des communications entre les deux rives de la rivire des Prairies. Bien quelle soit indique la premire fois sur une carte de 1876, lavenue LArchevque a probablement t ouverte bien avant. Il est fort plausible quelle ait t amnage en 1801 ou plus tt, ds quon y exploite une traverse reliant la paroisse de Sault-au-Rcollet, sur lle de Montral, au village de Saint-Vincent-de-Paul, sur lle Jsus. Comme plusieurs traverses ont exist entre ces deux endroits au cours des XVIIIe et XIXe sicles, il est difficile de connatre lanne exacte de la mise en service de la traverse au pied de lavenue LArchevque, de mme que lanne de construction de cette rue.

Ds 1735, le grand voyer Jean-Eustache Lanoullier de Boisclerc recommande la mise en service dune traverse sur la rivire des Prairies. Habituellement, pour grer une traverse, un propritaire riverain demande un permis dexploitation conjointement avec un propritaire de la rive oppose, afin quun passeur exerce son mtier sur chaque rive. Les tarifs de la traverse sont fixs par un rglement qui distingue diffrentes catgories de prix. Ainsi, en 1858, il en cote un chelin et trois deniers pour transporter chaque carrosse ou autre voiture quatre roues, chargs ou non chargs, avec le cocher et quatre personnes ou moins, tirs par deux chevaux ou plus, ou autres btes de trait , tandis quune personne pied doit dbourser deux deniers et quil faut verser quatre deniers pour un cheval, deux deniers pour une vache et un denier pour un cochon.

Vers 1767, prs de vingt-sept ans aprs la fondation de la paroisse de Saint-Vincent-de-Paul, Sbastien Rocan dit Bastien, rsidant de lle Jsus, serait le premier exploitant dune traverse entre cette paroisse et Sault-au-Rcollet. Il soccupe dabord seul de la traverse, mais il semble bientt surcharg puisquil se plaint de la trop lourde besogne, en raison du courant qui est trs prononc cet endroit et en raison des dpenses inhrentes cette charge . En 1781, il demande quil y ait un passeur de chaque ct de la rive.

La traverse LArchevque  Montral-Nord, s.d. Agrandir La traverse LArchevque Montral-Nord, s.d.
Source : Archives de la Ville de Montral, SHM19, SY, SS4

Les premires traces dune traverse au pied de la future avenue LArchevque apparaissent en 1801; Amable Corbeil, de Sault-au-Rcollet, exerce le mtier de passeur cet endroit. La famille Corbeil se transmet la traverse de pre en fils. En 1816, Michel Corbeil, le fils dAmable, achte un terrain entre le chemin principal et la rive, o se trouve la traverse, et sy fait construire trois ans plus tard une maison en pierre. Cest la toute premire maison de la rue. cette poque, le petit chemin qui deviendra lavenue LArchevque est ouvert depuis la rive, permettant aux clients de la traverse de rejoindre le chemin principal (devenu le boulevard Gouin).

En 1881, la famille Corbeil vend le terrain, la maison et ses droits dexploitation Joseph LArchevque, qui gre alors la traverse avec le propritaire de la rive oppose, Zphirin Sigouin. Jusque l appele Sigouin Corbeil , la traverse est renomme LArchevque . tre passeur tait cette poque une tche exigeante. Joseph LArchevque devait sengager faire traverser toute personne de lautre ct de la rivire sans quelle attende plus dune demi-heure la nuit et plus dun quart dheure le jour. Il devait en outre fournir lui-mme les pontons, bateaux ou canots ncessaires et entretenir le chemin.

Lavenue LArchevque  Montral-Nord, s.d. Agrandir Lavenue LArchevque Montral-Nord, s.d.
Source : Collection de cartes postales, BAnQ, 0002629472

Les rsidants de Terrebonne, Sainte-Rose, Sainte-Anne-des-Plaines et Saint-Franois-de-Sales empruntaient la traverse puis le tramway de Sault-au-Rcollet, dont le terminus se situait proximit, pour se rendre Montral. En 1910, Joseph LArchevque divise son terrain, qui va du chemin principal la rive, et donne des emplacements des membres de sa famille. Ils y font construire des maisons qui subsistent encore aujourdhui. Progressivement, un petit noyau de dveloppement prend forme lintersection du chemin principal et de lavenue LArchevque.

La construction du pont Pie-IX en 1937 entrane une diminution de lutilisation de la traverse. Ds lors, les voitures ne sont plus embarques, mais la famille LArchevque continue de faire traverser les passagers jusquaux annes 1950 environ.

Pour en savoir plus

Monographies

Comit dhistoire de Montral-Nord. Montral-Nord : dhier aujourdhui. Montral-Nord, Comit dhistoire de Montral-Nord, 2000, 393 p.

LELIVRE, Francine, dir. Montral, par ponts et traverses. Montral, Pointe--Callire, Muse darchologie et dhistoire de Montral, ditions Nota bene, 1999, 94 p.

Articles

FARIBAULT-BEAUREGARD, Marthe. Montral, notre le. Les passages deau la fin du XVIIIe sicle , dans Socit historique de Montral. Montral, activits, habitants, quartiers. Montral, Fides, 1984, p. 64-80.

FORGET, Andr, Les traverses entre Saint-Vincent-de-Paul et le Sault-au-Rcollet , Cahier dhistoire du Sault-au-Rcollet, no 3, automne 1992, p. 37-48.

LGER, Yvon. Joseph-Aquila LArchevque, 1866-1941 , Cahier dhistoire du Sault-au-Rcollet, no 6, printemps 1996, p. 3-17.

Document lectronique

SERVICE DE LA MISE EN VALEUR DU TERRITOIRE ET DU PATRIMOINE, BUREAU DU PATRIMOINE, DE LA TOPONYMIE ET DE LEXPERTISE. valuation du patrimoine urbain. Arrondissement de Montral-Nord. Montral, Ville de Montral, 2005, 41 p. [En ligne].