À propos du projet

Le parcours riverain est principalement formé des chemins anciens longeant le Saint-Laurent, le lac Saint-Louis, le lac des Deux-Montagnes, la rivière des Prairies, le canal de Lachine et le canal de l’Aqueduc. Long de 180 kilomètres, il est ponctué de plus de 900 attraits patrimoniaux qui évoquent de grandes pages de l’histoire de Montréal. Bâtiments et ensembles patrimoniaux, infrastructures maritimes, équipements nautiques, parcs et promenades en rive, vues sur des plans d’eau, paysages riverains, milieux naturels et sites archéologiques s’y succèdent.

Ce projet a été réalisé par la Division du patrimoine de la Ville de Montréal pour inviter les Montréalais et les visiteurs à s’approprier les connaissances sur le patrimoine par la découverte des lieux et éventuellement faire ressortir le potentiel des zones riveraines de Montréal en termes de tourisme culturel.

Le site Internet du Parcours riverain vise la mise en valeur du patrimoine des rives de Montréal par le regroupement thématique ou géographique de leurs attraits, afin de les rendre plus éloquents. Toutefois, certains secteurs plus complexes ou moins accessibles (les abords du canal de Lachine, le port de Montréal, les abords de l'autoroute Bonaventure et du canal de l'Aqueduc), de même que certains secteurs déjà largement mis en valeur (le Vieux-Port, le Vieux-Montréal, l'île Sainte-Hélène et l'île Notre-Dame) feront l'objet d'une diffusion dans une phase ultérieure.

Méthodologie

Une mise en ligne de textes historiques permet une compréhension globale de l’histoire du développement des zones riveraines de Montréal. Une carte interactive permet également d’accéder à des données patrimoniales sur des attraits patrimoniaux choisis.

Les données diffusées correspondent à l’état de la connaissance actuelle, de sorte que le projet met en lumière des avenues de recherche inexplorées, notamment l'histoire de la création des parcs en rive ou celle de certaines maisons anciennes. Les sources documentaires utilisées dans le cadre de ce projet, accessibles au public, sont énumérées dans les bibliographies des différents textes historiques. Dans certains cas, des sources primaires ont aussi été consultées.

La diversité des niveaux de connaissance sur les secteurs et éléments répertoriés a nécessité d’aborder ce projet avec souplesse. Des choix ont été faits en fonction des objectifs du projet, qui ne prétend aucunement à l’exhaustivité d’un inventaire.

Sélection des bâtiments

Dans le cadre de ce projet, la sélection des bâtiments se base sur les inventaires et études disponibles, bonifiés par un important travail de repérage sur le terrain. Les bâtiments visibles de la voie publique, qui possèdent déjà dans leur état actuel des capacités d’évocation pour le public, ont été privilégiés.

Sélection des vues

Des vues significatives depuis les parcs publics ont été identifiées, particulièrement les vues sur des éléments que l'on peut nommer, tels que les îles, les rapides ou les ponts.

Sélection des éléments de patrimoine archéologique

Parmi les vastes étendues de territoire présentant un potentiel archéologique, des lieux associés étroitement à des ouvrages spécifiques, comme par exemple des forts, ont été privilégiés. Il en est de même pour la liste des sites archéologiques, seuls les plus significatifs en regard des objectifs du projet ont été retenus.

Sélection des éléments disparus ou non visibles

La liste des attraits patrimoniaux comprend aussi des éléments disparus ou non visibles (tels que des vestiges archéologiques ou des emplacements d’anciennes traverses) qui restent significatifs dans l’histoire du lieu et qu’il pourrait être envisagé de rappeler in situ.

Ressources complémentaires

D'autres sites ou documents Web peuvent être consultés en complémentarité avec la présente diffusion du site du Parcours riverain.

Vieux-Montréal

Port de Montréal

Vieux-Port de Montréal

Île Sainte-Hélène

Site de l'Expo 67

Canal de Lachine

Canal de l’Aqueduc

Maison Saint-Gabriel