Destination patrimoniale : Parc rgional de la Pointe-aux-Prairies

La destination patrimoniale du parc rgional de la Pointe-aux-Prairies est situe au carrefour de la rivire des Prairies et du fleuve Saint-Laurent, la pointe est de l'le de Montral.

Ce secteur, qui a d'abord une vocation dfensive avant de dvelopper une vocation agricole, a t le tmoin de la bataille de la coule Grou et de la construction de plusieurs forts, dont les vestiges pourraient ventuellement tre mis au jour par les archologues. Occupe par les colons ds la fin du17e sicle, la pointe est de l'le conserve longtemps un aspect rural. De grands espaces verts prservent aujourd'hui ce caractre, dont le parc rgional de la Pointe-aux-Prairies et la rserve naturelle de l'le Bonfoin. Plusieurs anciennes maisons de ferme en bordure du boulevard Gouin tmoignent de la colonisation du territoire et de son pass agricole.

Des ruisseaux d'intrt patrimonial

Fouilles archologiques  Rivire-des-Prairies, 2010 Agrandir Fouilles archologiques Rivire-des-Prairies, 2010
Source : Ville de Montral

Parmi les nombreux cours d'eau qui serpentaient dans l'est de l'le, la coule Grou, autrefois une section du ruisseau Desroches, subsiste toujours. Avant l'arrive des colons, la pointe est de l'le est frquente par des groupes amrindiens. Des fouilles archologiques Rivire-des-Prairies ont men la dcouverte d'clats de pierre taille de la priode prhistorique, attestant cette occupation ancienne. Les berges et les les environnantes de ce secteur, dont les les Bourdons, Haynes et Bonfoin, prsentent aussi un important potentiel archologique.

Au 17e sicle, la pointe est de l'le se voit attribuer une fonction dfensive cruciale. En 1671, quelque temps aprs la fondation de Ville-Marie (1642), les sulpiciens, seigneurs de l'le de Montral, constituent des fiefs, dont deux contigus sur les bords de la rivire des Prairies.

Pointe est de l'le de Montral, 1744 Agrandir Pointe est de l'le de Montral, 1744
Source : Jacques Nicholas Bellin, Carte de lisle de Montral et de ses environs (dtail), BAnQ, G 3452 M65 1744 B4 CAR

Dans le but de mieux dfendre le secteur, ils concdent galement des terres des colons pouvant se faire soldats au besoin. L'un des premiers colons s'y tablir, Jean Grou, laisse son nom la section du ruisseau Desroches qui traverse sa terre. Plusieurs forts sont rigs afin de protger l'le contre la menace iroquoise, notamment le fort Desroches (1691) sur la terre de Jean Desroches, possiblement prs d'une embouchure du ruisseau qui porte son nom. D'aprs les documents d'archives, le fort en bois est dmoli avant 1781 et aucune trace n'en a t trouve ce jour, quoique des vestiges puissent tre prservs en sous-sol.

Peu aprs une violente attaque iroquoise Lachine (1689), une escarmouche se produit (1690) sur la terre de Jean Grou. Prs de cinquante personnes y laissent leur vie, dont dix colons franais enterrs sur place. Une plaque commmorative est installe prs de la coule Grou en leur mmoire. Ce secteur possde donc un grand potentiel archologique, tant pour l'occupation amrindienne que pour les spultures lies la bataille de 1690.

Un secteur prserv

Construction du pont ferroviaire du Bout-de-l'le, vers 1900 Agrandir Construction du pont ferroviaire du Bout-de-l'le, vers 1900
Source : N. M. Hinshelwood,Muse McCord, Montral, MP-1985.31.136

La plupart des terres de la pointe est de l'le sont concdes par les sulpiciens avant la fin du 17e sicle. Chaque longue bande de terre dfricher a front sur la rivire des Prairies, son fond rejoignant celui des terres qui font face au fleuve Saint-Laurent. Les colons btissent leur maison face la rivire et conservent habituellement le fond de leur terre comme bois. Dans ce secteur, l'agriculture reste pratique jusqu' l'urbanisation progressive du territoire durant la seconde moiti du20e sicle. La construction de la voie ferre et du pont ferroviaire du CN en 1904, puis l'ouverture de l'autoroute 40 en 1969, modifient substantiellement le paysage. Plusieurs maisons de ferme riges en bordure du chemin ancien subsistent toujours, dont celles des familles Armand et Bleau.



Photographie arienne de la pointe est de l'le de Montral, 1947 Agrandir Photographie arienne de la pointe est de l'le de Montral, 1947
Source : Archives de la Ville de Montral, VM97-15-83_1947-49

Entre 1970 et 1992, la Communaut urbaine de Montral acquiert plusieurs grands espaces non dvelopps afin de crer un rseau de parcs rgionaux. Le site du parc rgional de la Pointe-aux-Prairies est acquis dans les annes 1980. Compos de zones marcageuses et de parties d'anciennes terres agricoles, dont certains boiss, le parc comprend galement une maison de ferme construite entre 1851 et 1861. Une portion de la coule Grou est intgre au parc.

retour

Pour en savoir plus

Ouvrages gnraux et monographies

BENOT, Michle et Roger GRATTON. Pignon sur rue. Les quartiers de Montral. Montral, Gurin, 1991, 393 p.

MARSAN, Jean-Claude. Montral en volution : historique du dveloppement de l'architecture et de l'environnement urbain montralais. Montral, ditions du Mridien, 1994 (1974), 515 p.

ROBERT, Jean-Claude. Atlas historique de Montral. Montral, Art Global/Libre Expression, 1994, 167 p.

Documents lectroniques et sites Web

VILLE DE MONTRAL, SERVICE DE LA MISE EN VALEUR DU TERRITOIRE ET DU PATRIMOINE. Grand rpertoire du patrimoine bti de Montral [En ligne].

VILLE DE MONTRAL, SERVICE DE LA MISE EN VALEUR DU TERRITOIRE ET DU PATRIMOINE. valuation du patrimoine urbain. Arrondissement de Rivire-des-PrairiesPointe-aux-TremblesMontral-Est, Montral, Ville de Montral, 2005, 59 p. [En ligne].