COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Plan d'urbanisme Plan d'urbanisme Plan d'urbanisme
Plan d'urbanisme
 
Télécharger le Plan d'urbanisme
  Version imprimable Version imprimable
Plan d'urbanisme
FermerImprimer l'encadré

L’arrondissement historique et naturel du Mont Royal

L’attribution par le gouvernement du Québec d’un double statut d’arrondissement historique et naturel au mont Royal constitue une première au Québec. Ce statut juridique national confirme l’importance symbolique et historique de la montagne dans la mémoire collective de Montréal, mais aussi du Québec. Ce statut reconnaît aussi les efforts de sauvegarde et de mise en valeur consentis par les Montréalais depuis plusieurs décennies et ouvre la voie à une protection renouvelée du patrimoine historique, paysager et naturel du mont Royal.

Certaines parties du mont Royal sont aménagées en parc et relèvent du domaine public, alors que d’autres sont occupées par des cimetières, des institutions de haut niveau (universités, hôpitaux et lieu de pèlerinage) ou des secteurs résidentiels. En vertu des dispositions de la Loi sur les biens culturels du Québec, toute subdivision ou tout morcellement de terrain, toute modification à l’aménagement, à l’implantation, à la destination ou à l’usage d’un immeuble, toute modification à son apparence extérieure ou démolition partielle ou totale, ainsi que toute signalisation, tout affichage et toute nouvelle construction requièrent l’autorisation du ministre de la Culture et des Communications du Québec.

11
Mettre en valeur le mont Royal, le caractère insulaire et les autres éléments identitaires du paysage urbain

La prédominance du mont Royal et du massif du Centre des affaires constitue un symbole majeur de l’identité montréalaise. Le caractère insulaire du territoire et la présence visuelle des cours d’eau – fleuve, rivière, canaux et lacs – qui entourent la ville comptent également parmi ses principaux éléments identitaires.

Dès le début de la colonisation, le caractère insulaire du territoire a donné naissance à un ensemble de voies de circulation constituant un parcours en rive quasi ininterrompu. Ce parcours riverain présente aujourd’hui un caractère tantôt panoramique, tantôt patrimonial, récréatif, résidentiel, champêtre, portuaire ou industriel.

Le paysage urbain de Montréal est aussi caractérisé, en plus de la position centrale du mont Royal, par une vaste « trame verte » composée des arbres de rue, des parcs et des espaces verts.

Le paysage urbain et la configuration générale de la grille de rues montréalaise entretiennent encore aujourd’hui une relation étroite avec les tracés fondateurs des côtes et des montées établis aux XVIIe et XVIIIe siècles, de même qu’avec les caractéristiques physiques et naturelles du territoire.

Les entrées de ville, que constituent notamment l’ensemble des ponts et leurs abords, présentent également des occasions uniques d’affirmer l’identité montréalaise.

Le paysage montréalais se révèle aussi une fois la nuit tombée. Les divers modes d’utilisation de la lumière, pour l’éclairage utilitaire, publicitaire ou d’ambiance, représentent autant de moyens d’enrichir le paysage et de développer la signature nocturne de Montréal.

Le Plan énonce sept actions :

11.1 préserver le caractère du mont Royal et sa prédominance dans le paysage urbain
+ Voir cette action
11.2 affirmer le caractère insulaire de Montréal et mettre en valeur son parcours riverain
+ Voir cette action
11.3 préserver et mettre en valeur la trame verte de Montréal
+ Voir cette action
11.4 préserver et mettre en valeur le caractère champêtre et les activités agricoles de certains secteurs de l'ouest de la ville
+ Voir cette action
11.5 préserver les spécificités de la trame urbaine montréalaise
+ Voir cette action
11.6 marquer de manière distinctive les entrées au territoire montréalais
+ Voir cette action
11.7 mettre en valeur le paysage nocturne de Montréal
+ Voir cette action
Page précédente Page suivante