COVID-19
Connaître l'état de la situation et les mesures en vigueur. S'informer

Plan d'urbanisme Plan d'urbanisme Plan d'urbanisme
Plan d'urbanisme
 
Télécharger le Plan d'urbanisme
Télécharger cet extrait du plan
4.3
Angrignon

Orientations générales

  • Intensifier et diversifier les activités
  • Améliorer l’accessibilité au secteur
  • Améliorer l’image générale du secteur et accroître la place du piéton et du cycliste

Problématique

Bénéficiant de la présence d’activités commerciales, industrielles et résidentielles, le secteur Angrignon constitue l’un des principaux centres d’activités du sud-ouest de Montréal. Les terrains vacants ou sous-utilisés ainsi que la présence du parc et de la station de métro procurent au secteur un fort potentiel d’intensification et de diversification des activités.

Afin d’améliorer l’offre en transport collectif, reposant actuellement sur le métro et sur la voie réservée aux autobus du boulevard Newman, la Ville envisage la possibilité d’implanter un nouveau corridor de transport collectif à partir de la station de métro Angrignon vers la gare de LaSalle et ensuite vers l’arrondissement de Lachine. L’ajout éventuel d’une telle composante au réseau de transport collectif milite en faveur d’un développement urbain plus intense.

Le boulevard Angrignon constitue l’une des principales voies d’accès au secteur. Cependant, l’augmentation constante des activités et la requalification éventuelle du site Turcot pourraient engendrer des problèmes de circulation importants, particulièrement sur l’échangeur Angrignon. La Ville de Montréal, en collaboration avec le ministère des Transports du Québec, envisage réaménager l’échangeur Angrignon afin de faciliter l’accès au secteur.

Malgré la présence de la station de métro Angrignon, l’aménagement du domaine public et du domaine privé ainsi que l’implantation des constructions sont actuellement conçus en fonction de l’utilisation de l’automobile. La largeur des boulevards Newman et Angrignon ainsi que la faible présence de végétation produisent un environnement peu convivial pour les piétons et les cyclistes. Les bâtiments commerciaux, orientés vers les aires de stationnement extérieures plutôt que vers la rue, contribuent aussi à décourager les déplacements à pied.

Le parc Angrignon, véritable poumon vert, est présentement coupé du secteur par des stationnements, le terminus d’autobus et les infrastructures d’arrière-gare de la station de métro Angrignon. La proximité de ce grand parc urbain constitue pourtant un facteur attractif important.