Suivez-nous sur:

Portlet 6597,57363570 responded with content-type text/plain when the client was requesting content-type text/html

Mission et rôle

Mission

Le Conseil des Montréalaises agit en tant qu’instance consultative, sur demande du conseil municipal de la Ville de Montréal ou sur sa propre initiative, auprès de l’Administration municipale en ce qui a trait à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la condition féminine.

À l’instar d’autres conseils existants, il constitue un précieux outil démocratique et offre un espace d’expression distinct. Il est à l’affût des idées, des courants de pensée, attentif aux tendances et à l’expression des citoyennes et des citoyens.

Cela s’inscrit dans l’optique de favoriser le développement d’une plus grande place pour les citoyennes dans une perspective de participation active à la vie publique montréalaise en tant que citoyennes, travailleuses ou élues.

Le Règlement sur le Conseil des Montréalaises (04-064), adopté en mai 2004 par le conseil municipal de la Ville de Montréal, définit le fonctionnement général du Conseil des Montréalaises.

Rôle

Tel que défini dans le règlement, le Conseil des Montréalaises joue les rôles suivants :

  1. conseiller et donner des avis au conseil municipal, au comité exécutif et aux conseils d’arrondissement, à la demande de ces derniers, sur tout dossier pouvant avoir un impact sur les conditions de vie des Montréalaises;
  2. fournir, de sa propre initiative ou à la demande du conseil municipal, du comité exécutif ou d’un conseil d’arrondissement des avis sur toute question relative à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la condition féminine et soumettre ses recommandations;
  3. contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique cadre d’égalité entre les femmes et les hommes à la Ville de Montréal;
  4. solliciter des opinions, recevoir et entendre les requêtes et suggestions de toute personne ou tout groupe sur les questions relatives à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la condition féminine;
  5. effectuer ou faire effectuer des études et des recherches qu’il juge utiles ou nécessaires à l’exercice de ses fonctions.

Pour ce faire, le Conseil des Montréalaises souhaite être à l’écoute des différents réseaux préoccupés par la condition féminine, particulièrement les groupes de femmes. Ces derniers développent une connaissance au quotidien des réalités vécues par les femmes et sont au fait de leurs besoins et attentes. La concertation et la collaboration avec les réseaux de groupes de femmes permet au Conseil de mieux cibler ses analyses et ses actions auprès du conseil municipal.

D’autre part, le Conseil souhaite développer des liens avec les élues, mairesses d’arrondissement, conseillères de ville ou d’arrondissement, puisque ces femmes sont aussi au cœur des milieux de vie des femmes. Il est également attentif aux dossiers internes de la Ville susceptibles d’influencer les conditions de vie des femmes. Par exemple, la Ville de Montréal est un des employeurs les plus importants au Québec et de ce fait, elle est concernée par des problématiques comme les métiers traditionnellement masculins ou encore par la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics. Le Conseil des Montréalaises a donc un rôle d’éducation et de sensibilisation à jouer auprès des personnes élues, des instances de la Ville et des fonctionnaires municipaux sur toute question liée à la condition féminine.