Julie Racine

Depuis trois ans que mes élèves et moi participons au projet du Centre d’histoire de Montréal et que j’entends la même rengaine : « Madame, je ne trouve rien. Je n’ai rien apporté de mon pays. »

Une fois leur objet trouvé et la visite du musée faite, ils apprennent à connaître davantage leur terre d’accueil, à s’interroger quant à l’apport de leurs traditions au multiculturalisme de Montréal et à découvrir que cette ville est une courtepointe à laquelle ils participeront dans leur vie future. 

En tant qu’enseignante, il est magnifique de voir ses élèves évoluer de la sorte et de les amener à prendre conscience que leur patrimoine les suivra dans leur intégration scolaire et familiale dans leur nouveau pays. À mon avis, c’est de cette façon que le titre du projet Vous faites partie de l’histoire prend alors tout son sens.